En direct

La verrière de Glacière remise à neuf

le 21/05/2010  |  ParisFrance entièreCollectivités localesVerreTransports

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
France entière
Collectivités locales
Verre
Transports
Produits et matériels
Valider
Paris -

Engagés le 3 mai, les travaux de réfection de la verrière de la station « Glacière » dans le XIII e  arrondissement sur la ligne 6 du métro se poursuivront jusqu'au 5 août. « Les verres se cassaient, les joints s'effritaient, le tout n'était plus étanche, et il existait un risque de glissement des verres sur les voyageurs. Nous avons aussi noté un problème de corrosion des faîtières », explique Laurent Nitusgau, chef de projet RATP pour la station.

Joints amiantés

La verrière de cette station, ouverte en 1906, n'avait jamais été refaite. Première difficulté : les joints des verres sont amiantés. D'où deux échafaudages, l'un, extérieur à la station ; l'autre intérieur, étanche, spécialement conçu pour le désamiantage, au gabarit des trains qui circulent pendant les travaux. « Le désamiantage s'effectue par travées de 25 m. On dépose les joints, les verres, les petits bois - éléments métalliques qui portent les verres - évacués comme déchets amiantés. Les métalliers interviennent ensuite pour traiter la structure métallique classée. Puis on repose de nouveaux petits bois, de modernes panneaux en verre cathédrale armé, et des joints sans amiante », décrit Laurent Nitusgau. Autre contrainte pour les équipes : respecter strictement les délais. Ces problèmes sont partagés par les autres stations aériennes : la RATP a décidé un programme de rénovation patrimoniale de 14 stations - 4 sur la ligne 2 et 10 sur la ligne 6 - jusqu'en 2018. En 2012, ce sera au tour de la station « La Chapelle » (ligne 2).

PHOTO - 331854.BR.jpg
PHOTO - 331854.BR.jpg - © J.-F. Mauboussin / RATP
Fiche technique

Maître d'ouvrage et maître d'œuvre : RATP.
Entreprises : GDR Cherpin (désamiantage) ; SGS (métallerie-miroiterie-peinture) ; ERI (travaux électriques) ; Echafaudeurs Parisiens (échafaudages).
Coût : 825 000 euros.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur