En direct

La Vefa entre bailleurs sociaux pour sauver une opération

CHRISTIANE WANAVERBECQ |  le 12/10/2018  |  VefaBailleurs sociauxHLMLogement social

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vefa
Bailleurs sociaux
HLM
Logement
Logement social
Valider

Lauréate ce printemps du deuxième Palmarès régional de l'habitat organisé par les principaux financeurs du logement social et l'Association régionale des HLM (ARHLM) de Provence-Alpes-Côte-d'Azur-Corse, « L'îlot de la gare » à Solliès-Pont (Var) est une opération, livrée en 2013, qui fait toujours référence. Pas tant parce qu'elle a permis à la commune carencée de répondre aux obligations de la loi SRU, ou bien parce qu'elle est un exemple réussi d'aménagement d'une dent creuse en cœur de bourg, mais plutôt parce qu'elle est le fruit d'un montage atypique qui a permis de la sauver. « Le promoteur, lauréat du concours lancé par l'établissement public foncier, a jeté l'éponge. Le projet impliquait de démolir des entrepôts et autres friches, et n'était pas suffisamment rentable », raconte Pascal Friquet, président du directoire de Logis familial varois.

Vente au prix de revient. Implantée depuis quarante ans dans le Var, l'entreprise sociale pour l'habitat (ESH) n'intervenait plus depuis longtemps dans l'est toulonnais. « Nous avons convaincu le maire de nous laisser travailler et d'accepter que ce soit à 100 % du logement social. Il était évident que nous allions associer Var Habitat, opérateur social de départ », poursuit Pascal Friquet. L'ESH a construit les 60 logements, dont elle a vendu la moitié en Vefa à Var Habitat à un prix correspondant au prix de revient, soit 2 200 € TTC/m2. « L'idée n'était pas de faire de la marge. Nous avons travaillé ensemble sur le projet en nous accordant sur la typologie et le choix de l'architecte. Avec un promoteur, nous aurions déterminé un cahier des charges et un prix de départ sur lequel nous ne serions pas revenus », assure Pascal Friquet.

Dans le cas présent, le contrat de réservation comprenait une annexe de « retour à une meilleure fortune » qui garantissait une réévaluation du prix de vente en fonction du coût réel. Ainsi, l'ESH a rendu 40 000 euros à l'OPH. « C'est un exemple de solidarité et le résultat d'un travail technique approfondi pour tenir les coûts », insiste Martial Aubry, directeur général de Var Habitat. Cette opération gagnant-gagnant a aussi bénéficié à la commune, celle-ci ayant financé sur un prix de revient final global », renchérit Pascal Gallard, directeur de l'ARHLM. Quant à renouveler l'expérience, « c'est envisageable pour débloquer une situation ou investir un territoire, estime Pascal Friquet. Ce modèle ne peut être reproductible qu'à la condition que tous les acteurs concernés jouent le jeu. »

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur