En direct

La traversée souterraine achevée après sept ans de travaux

R. M. |  le 28/02/2014  |  Collectivités localesBouches-du-RhôneVar

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Bouches-du-Rhône
Var
Valider
TOULON -

Frédéric Cuvillier, ministre délégué en charge des Transports, représentant l’Etat, maître d’ouvrage, a inauguré le 27 février le tube sud de la traversée souterraine de Toulon. Après une ultime phase de tests, des périodes d’accès temporaire au grand public pour lui permettre de se familiariser avec l’ouvrage (1,8 km complété par deux tranchées couvertes), l’ouverture définitive à la circulation et aux usagers est prévue le 19 mars, dès 5 h matin. Il aura fallu sept ans de travaux et un investissement de plus de 422 millions d’euros (pour un coût initial de 292 millions) pour doubler le tube nord, douze ans après la mise en service de celui-ci et dont le surcoût avait même été encore plus important (facture finale de 350 millions). Et comme le premier ouvrage, le chantier du tube sud a été confronté à la géologie très incertaine du sous-sol : en 2009, au niveau du front est (tassements importants du bâti en surface) puis en 2010 sur le front ouest (éboulements souterrains), provoquant à chaque fois des arrêts du chantier.

A l’est, pour reprendre les travaux, il a fallu recourir à des injections de compensation, une technique particulièrement complexe et coûteuse. « Ces difficultés et ces surcoûts doivent nous inciter à la prudence sur ces grands ouvrages souterrains, à l’heure où le projet de nouvelle ligne ferroviaire en Paca comprend un tunnel de 11 km sous la gare Saint-Charles à Marseille », analyse le conseiller régional Jean-Marc Coppola, vice-président délégué aux lycées, patrimoine et investissements régionaux. Sa collectivité a engagé plus de 80 millions dans l’opération et a refusé, comme le conseil général du Var et la communauté d’agglomération TPM, les autres cofinanceurs, de prendre en charge le surcoût du tunnel, aujourd’hui évalué à 130 millions d’euros. Concernant la procédure retenue par l’Etat pour financer celui-ci, elle n’est pas encore bouclée et les discussions sont toujours en cours.

PHOTO - 779496.BR.jpg
PHOTO - 779496.BR.jpg - © Laurent Carte/Studio Magellan

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur