En direct

"La tour sans faim" s'écroule en raison de la chaleur

le 05/07/2010  |  ArchitectureProfessionnels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Professionnels
Valider

Le projet visait à "concilier cuisine et architecture dans une performance de la verticalité". Il a viré au fiasco. Vendredi 2 juillet, le plus haut gâteau du monde (7,82 m) édifié à la Cité de l'architecture par le chef Gilles Stassart et de l'architecte Jean Bocabeille a dû être démonté, en raison de la chaleur qui menaçait l'imposante gourmandise devenue instable.

La décision a été prise à contre-coeur par les concepteurs du projet qui ont constaté vendredi matin que la "Tour sans faim" prenait des allures de Tour de Pise en penchant dangereusement.
La chaleur, plus de 30 degrés, a eu raison de la structure devenue molle. Le projet avait mobilisé des pâtissiers, architectes, ingénieurs, spécialistes de la perspective et graphistes sur une idée du chef Gilles Stassart et de l'architecte Jean Bocabeille ([BP] Architectures - PLAN01).
L'objectif artistique était de "concilier cuisine et architecture dans une performance de la verticalité et de figurer au panthéon des cultures populaires : le Guinness Book des records". Sur ce dernier point, les auteurs pourront se consoler car un huissier du célèbre guide est venu enregistrer à temps la performance prochainement homologuée.

628 kg de farine, 508 kg de sucre, 350 oeufs, 18 kg de beurre ont été utilisés pour ce projet non comestible qui a suscité une certaine indignation chez les architectes. "Cette initiative n'est pas seulement vulgaire, elle est odieuse puisque la nourriture ainsi gâchée ne pourra pas être consommée pour des questions réglementaires sur l'hygiène alimentaire. (...). Nous souhaiterions que nos confrères se concentrent sur les enjeux actuels : la production d'idées sur des logements économiques et de qualité, faire aimer la densité par la qualité architecturale, répondre aux problèmes climatiques et énergétiques, innover grâce aux valeurs d'usage, développer une réflexion entre culture, patrimoine et expression contemporaine, au lieu de plagier les revues internationales... et surtout, qu'ils arrêtent de nous faire honte" écrivait un collectif appelant à signer une pétition contre ce projet qualifié de "record d'imbécilité".

Commentaires

"La tour sans faim" s'écroule en raison de la chaleur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Diagnostic, entretien et réparation des ouvrages en béton armé en 44 fiches pratiques

Date de parution : 03/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

170 séquences pour mener une opération de construction

170 séquences pour mener une opération de construction

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur