En direct

La Tour Saint-Gobain par Valode et Pistre
La future Tour Saint-Gobain, imaginée par Valode et Pistre - © © Valode & Pistre

La Tour Saint-Gobain par Valode et Pistre

le 29/09/2014  |  ArchitectureInternationalProduits et matériels

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Projets
International
Produits et matériels
Valider

Les architectes ont détaillé dans une note d'intention leur projet pour la tour qui accueillera le nouveau siège social du groupe de matériaux de construction à La Défense. Un siège qui doit témoigner de son savoir-faire technologique.

"Ce qu’on attend d’un édifice aussi visible c’est d’abord de ressentir une émotion et le rôle premier de l’architecte c’est de provoquer cette émotion", expliquent les architectes.

La Tour Saint-Gobain a donc été conçue comme une architecture qui joue avec la lumière, "matériau essentiel du projet". Cette tour est constituée d’un assemblage de « cristaux » et par le jeu des faces, des angles et de la nature du verre, propose alternativement de la transparence ou de la réflexion. "L’objectif est de donner à l’édifice une dimension magique qui change avec les heures et l’endroit depuis lequel on l’observe", décrivent Valode et Pistre.

Cette tour sera également une sculpture. Une sculpture qui utilise une géométrie nouvelle : des rhomboèdres, des cubes dont les faces sont des losanges ou des parallélogrammes au lieu de carrés ou de rectangles. Denis Valode et Jean Pistre imaginent cette tour comme "un personnage qui se tourne et se penche légèrement en signe d’accueil et de bienvenue".

Autre dimension : cette tour fait la part belle à la nature. De grandes serres participent à l’image et à la performance environnementale et des jardins situés à tous les étages sont directement accessibles depuis les plateaux de bureaux.

Une contribution à la couture urbaine La Défense/Courbevoie

Le projet de Valode et Pistre doit contribuer à la couture urbaine tant recherchée et à la ré-urbanisation du boulevard circulaire de La Défense. Sa morphologie est conçue pour présenter dans toutes les directions des façades principales et expressives. Elle devient un lien entre l’univers du parvis de la Défense, celui du boulevard circulaire et les quartiers de Courbevoie.

Une tour efficace, fonctionnelle et flexible

La tour a été conçue comme un outil de travail au service de l’entreprise. Organisée en 3 parties, elle comporte :

- un corps principal ou tous les niveaux, d’emprise constante, sont dédiés aux plateaux de bureaux.

- une partie basse qui contient les services comme les locaux ouverts au public avec en particulier un showroom.

- une partie haute dédiée aux VIP.

Compte tenu de la situation de la tour en bordure de la dalle, le long du boulevard circulaire, celle-ci bénéficie d’un accès principal et piétonnier depuis le parvis et d’un autre accès au niveau du boulevard circulaire qui procure une adresse sur le boulevard, un accès taxi, VIP et vélo. Entre ces deux niveaux, la tour est desservie par la VDI de la Défense et dispose d’une entrée dans le parking IRIS.

Les plateaux de bureaux sont grands, de forme simple – un rectangle peu allongé – le noyau est légèrement décentré pour procurer des profondeurs variées – 7m et 12m L’éclairement naturel est optimum car 90% de la surface des plateaux en dehors du noyau est situé à moins de 7 m des façades. La géométrie et la trame du plateau procurent une grande flexibilité permettant de faire varier un spaceplanning plus ou moins cloisonné. Ces plateaux de bureaux disposent de jardins accessibles, extérieurs mais protégés du vent.

Les étages les plus élevés situés dans le prisme sommital accueillent les espaces de rencontre, de communication et de réception. Un restaurant et un vaste jardin intérieur complètent le dispositif.

La
La "skyline" de La Défense avec la Tour Saint-Gobain à droite - © © Valode & Pistre

Une tour environnementale et énergétiquement performante

L’architecture de la tour a été conçue autour des préoccupations environnementales. Une panoplie de solutions, spatiales, architecturales et techniques concourent à l’efficacité de la tour dans ce domaine. Mais c’est surtout la mise en place d’une véritable stratégie hybride de rafraîchissement naturel et d’exploitation de l’inertie de la masse structurelle combinée avec les installations de conditionnement qui ont permis d’atteindre des objectifs très ambitieux. La végétation elle-même participe au conditionnement en vaporisant naturellement l’eau de pluie utilisée pour l’arrosage. La tour se définit donc comme un espace bioclimatique.

Un projet porteur d’image pour Saint-Gobain

"La "Compagnie de Saint-Gobain" a été fondée par Colbert, sous Louis XIV. A l’époque, Manufacture Royale des Glaces, elle a réalisé la fameuse Galerie des Glaces de Versailles mondialement connue", rappellent les architectes. Le verre reste donc l’emblème de Saint-Gobain et le projet met en scène par son architecture cristalline les qualités esthétiques du verre et ses performances de transmission lumineuse, d’isolation thermique et de basse émissivité.

Commentaires

La Tour Saint-Gobain par Valode et Pistre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur