En direct

La tour La Marseillaise est lancée
La Marseillaise culminera à 135 m. - © © Ateliers Jean Nouvel

La tour La Marseillaise est lancée

Rémy Mario (Bureau de Marseille du Moniteur) |  le 18/12/2014  |  EntreprisesArchitectureTechniqueBâtimentBouches-du-Rhône

Retardée par la crise et un environnement économique peu porteur, la tour La Marseillaise, premier IGH de Constructa et Jean Nouvel aux Quais d’Arenc démarre grâce à une mobilisation des acteurs locaux pour «sortir» ce projet. Commercialisé à 70%, il va nécessiter trois ans et demi de travaux, confiés à Vinci Construction.

Trois ans après la réalisation de la tour CMA-CGM de Zaha Hadid, Marseille et sa façade littorale vont se doter, quartier d’Arenc, d’un nouvel IGH: le groupe Constructa donnera en effet en début d’année prochaine le coup d’envoi des travaux de La Marseillaise, 135 m de haut et 35 000 m² de bureaux répartis sur 31 niveaux. Signée Jean Nouvel, cette tour est une des composantes des quatre immeubles de l’opération des «Quais d’Arenc», portée par le groupe Constructa, qui va faire émerger au cœur d’Euroméditerranée une nouvelle «skyline» de 94 000 m². Après le Balthazar, un premier immeuble de bureaux déjà réalisé et à la suite de la Marseillaise, sont prévus H99, une tour de logements de 150 appartements (Jean-Baptiste Piétri) et la Tour Horizon (113 m de haut, Yves Lion), à vocation hôtelière. Deux projets en attente de taux de commercialisation suffisants pour pouvoir à leur tour démarrer.

Vue de la future Skyline de Marseille.
Vue de la future Skyline de Marseille.

MPM, principal locataire

«Avec la Marseillaise, nous franchissons une étape décisive dans la concrétisation d’une opération initiée il y 12 ans avec l’achat du terrain. C’est un taux de location de 70% des surfaces proposées et le soutien de deux investisseurs, la Cepac et la Caisse des Dépôts, qui nous permet aujourd’hui de démarrer enfin les travaux» souligne Marc Piétri, le P-DG de Constructa. Ces 70% d’occupation sont répartis entre le regroupement dans La Marseillaise des services de la communauté urbaine MPM sur près de 16 000 m² (un temps contestée par un recours mais aujourd’hui levé), Orange (2165 m²), Constructa (1378 m²), la Cepac (1378 m²) et la CCIMP avec le WTC Marseille Provence (2277 m²). Le prix moyen au m² de surfaces va de 275 à 295 euros HT par an. Quant au tour de table de financier, il mobilise au total entre quatre partenaires: la Caisse d’Epargne Provence Alpes Corse, très présente dans l’immobilier à Marseille, la Caisse des Dépôts, le groupe Constructa et Vinci. L’investissement avoisine les 180 millions d’euros.

Un ouvrage mixte béton acier

Sur le terrain, c’est donc Vinci Construction, en charge de la totalité de la réalisation de l’opération des Quais d’Arenc, qui va déployer en début d’année, dès l’ordre de service donné, ses équipes. Les travaux ont été confiés en conception-réalisation à un groupement de constructeurs composé de Dumez Méditerranée (mandataire), Les Travaux du Midi et GTM Sud. Associés à ce groupement, Snef (courant forts et faibles), Crudeli (plomberie, chauffage, ventilation, climatisation) et Koné (appareils élévateurs) seront en charge des lots techniques. Pour la maîtrise d’œuvre, le groupement de concepteurs est constitué de l’Atelier Jean Nouvel, de Tangram (architecte d’exécution) et de huit bureaux d’études.

Un hall de 12 m de haut desservira les 31 niveaux de La Marseillaise.
Un hall de 12 m de haut desservira les 31 niveaux de La Marseillaise.

Le chantier est prévu pour durer trois ans et demi et va mobiliser entre 200 et 600 compagnons au plus fort des travaux. Cette tour, au niveau des matériaux, sera mixte: un noyau en béton réalisé avec un coffrage autogrimpant, des planchers collaborants mixtes acier et béton et des poteaux et poutres en acier. Grande tour vitrée (17 000 m² de surface vitrée), cet ensemble bleu-blanc-rouge ainsi que l’a imaginé Jean Nouvel va se parer d’une trame de brise-soleil en façade représentant quelque 3500 pièces réalisées en BFUHP (béton fibré à ultra-haute performance). «Le BFUHP sera produit dans notre unité de préfabrication à Marignane, Méditerranée Préfa dont Vinci Construction est en train de se doter» précise Thierry Gallo, directeur régional Provence de Vinci Construction. Nouveau chantier emblématique pour le BTP à Marseille, cette tour devrait au total générer 900 emplois et a fait l’objet d’une convention cadre entre partenaires pour favoriser les retombées locales de ce projet: 670 emplois liés au chantier, 100 emplois pour la mise en œuvre de la boucle d’eau de mer que prévoit de réaliser Cofely pour alimenter en chaud et en froid les immeubles d’Euroméditerranée, 50 emplois pour la maintenance technique et la sécurité, 60 emplois pour l’entretien et le nettoyage, etc.

Commentaires

La tour La Marseillaise est lancée

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur