Le moniteur
La tour Emblématik de Roland Castro cultive ses jardins suspendus
La tour Emblematik, située place du Front Populaire à Aubervilliers, est le fruit de la collaboration entre l'Atelier Castro Denissof Associés et le promoteur Nexity. - © © Vincent Bourdon

La tour Emblématik de Roland Castro cultive ses jardins suspendus

Sophie Vincelot |  le 11/02/2019  |  Immobilier résidentielLogementNexityRoland CastroSeine-Saint-Denis

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Immobilier résidentiel
Logement
Nexity
Roland Castro
Seine-Saint-Denis
Valider

L’immeuble d’une hauteur de 54 mètres, conçu par l'Atelier Castro Denissof Associés, propose 88 logements en accession. Principale originalité de l’ouvrage livré en mars prochain : des jardins suspendus tous les 4 étages.

Difficile de la rater en sortant du métro Front Populaire, à Aubervilliers. Avec sa hauteur de 54 mètres, la tour Emblématik du promoteur Nexity surplombe la ville de Seine-Saint-Denis. La construction de cet immeuble d’habitation de 18 étages aura pourtant été un parcours du combattant pour son concepteur, Roland Castro. « Ce projet a failli m’avoir ! », confie l’architecte de 78 ans, à l'occasion de la présentation de l'ouvrage, ce lundi 11 février 2019.

Car la tour Emblématik résulte de dix ans de « bagarres », commencées en 2008. Après une première tentative d’immeuble HLM avortée à Paris, l’opération s’est heurtée en 2013 au refus de la ville de Gennevilliers, où le projet semblait pourtant acté.

C’est finalement à quelques kilomètres de là, à Aubervilliers, que l’ambition de l’architecte, spécialiste de la banlieue et auteur du rapport « Du Grand Paris à Paris en grand », a pu se concrétiser un an plus tard, grâce à l’impulsion de la maire PCF Meriem Derkaoui et de la Sem Plaine Commune Développement.

Densifier sans défigurer

En résulte un « village vertical », premier projet abouti de « Habiter le ciel ». Ce concept, né de la réflexion menée par l'Atelier Castro Denissof Associés et Nexity dans le cadre de la consultation sur le Grand Paris, a pour objectif est de trouver des solutions pour densifier le tissu urbain sans le défigurer. « Nous avons voulu réinterroger l’économie du sol, mais également le rapport que chaque logement peut avoir avec l’extérieur », explique l’architecte Sophie Denissof, qui a travaillé avec Roland Castro sur le projet de la Tour Emblématik.

Cette tour, composé de 88 logements en accession dont beaucoup de duplex, propose ainsi une autre manière d’habiter en hauteur, grâce notamment à l’installation de jardins suspendus tous les 4 étages. Ces espaces verts, d’une superficie d’environ 80 m² chacun, sont disponibles pour l’ensemble des copropriétaires.

« Ce sont des jardins ouverts sur les parties communes, présente Helen Romano, vice-présidente de Nexity Immobilier résidentiel. Les habitants sortent des ascenseurs et tombent sur cette grande baie vitrée donnant sur ces jardins. »

Une réflexion a également été menée dans la conception du bâtiment qui ne montre aucune répétitivité des fenêtres et des balcons. « C’est difficile de voir que cette tour possède en réalité 18 étages », observe Roland Castro.

Entre 4 300 et 4 500 euros du m²

Les logements, des T1 à T5 qui seront livrés en mars prochain, ont tous été vendus dans le premier mois de prévente sur plan entre 4 300 et 4 500 euros du m². L’immeuble comprendra également un supermarché Naturalia, ainsi qu’une brasserie en rez-de-chaussée.

Deux bâtiments accompagneront l’ouvrage Emblématik : une résidence étudiante de 113 logements et un bâtiment de 40 logements sociaux, livrables en mars prochain et gérés respectivement par l’Espacil et l’OPH d’Aubervilliers. « Nous avons voulu créer une vraie mixité fonctionnelle, confie Helen Romano. Ces trois immeubles ne constituent finalement qu’un seul bâtiment. »

Loin de s’arrêter en si bon chemin, l’atelier Castro Denissof poursuit sa quête de verticalité « vertueuse » avec un projet à Vigneux-sur-Seine (Essonne). « Il s’agit de la réhabilitation d’une tour ancienne, à laquelle nous allons rajouter des cabanes et des loggias, explique Roland Castro, qui collabore cette fois-ci avec la Compagnie de Phalsbourg. Nous venons de déposer le permis de construire et nous prévoyons une livraison pour 2021. »

Commentaires

La tour Emblématik de Roland Castro cultive ses jardins suspendus

Votre e-mail ne sera pas publié

Pierre Hamon

14/02/2019 13h:41

Catro n'est pas un maître en matière d'harmonie. Sur que cet immeuble, d'un banalité affligeante, vieillira mal. Je prends le pari.

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur