En direct

La Technique mise à l’honneur chez Vinci Construction France
Service matériel, chefs de chantier et fabricants discutent autour des matériels présentés sur le parc. - © © Gilles Rambaud

La Technique mise à l’honneur chez Vinci Construction France

Gilles Rambaud |  le 15/06/2012  |  Essonne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Entreprises
Essonne
Valider

Le centre de Marolles-en-Hurepoix a reçu 1200 personnes en 3 jours pour la seconde édition de « L’Expo » accompagnées de ses « journées techniques ».

C’est en passe de devenir un événement incontournable. Pour sa seconde édition « L’Expo de Marolles-en-Hurepoix » a vu converger 1200 personnes et 70 exposants pour un événement interne à Vinci Construction France. Trois services du groupe sont basés à Marolles-en-Hurepoix, dans l’Essonne : Labo Béton, le laboratoire dédié aux bétons, Solumat, le service matériel issu du rapprochement de ceux de Sogea et GTM, et le Cesame, le centre de formation interne. C’est à eux que revient l’idée d’organiser ces journées axées sur la technique. « Il y a une émulation entre nos trois services qui forment un pôle d’expertise cohérent touchant à la fois les hommes, les matériels, et les matériaux » souligne Frédéric Ossola, directeur du Cesame de Marolles. D’où l’idée de faire converger sur le site les conducteurs de travaux, les chefs de chantier, les services « méthode » et les préventeurs sécurité pour leur montrer les nouveautés matériels, parler des bétons, leur rappeler leurs utilisations et mises en œuvre et discuter des difficultés rencontrées sur les chantiers. Ils étaient 800 l’année dernière, 1200 sont venus cette année. Les fabricants sont invités à tenir un stand non pas pour vendre mais pour répondre aux questions techniques des utilisateurs. « Tous les gens que l’on rencontre ici savent de quoi ils parlent. Ce sont des hommes de chantier qui ont une expérience de nos produits » constate Eric Roman, responsable Région Ile-de-France chez le fabricant de coffrages Doka. Pour Frédéric Rousselle, de Solumat, ce sont ces discussions parallèles qui concourent au succès de l’opération. « Les gens des travaux découvrent l’expertise et la qualité d’écoute du service matériel. Nous ne sommes pas un simple loueur interne qui nous contentons d’émettre des bons de livraison et des factures. Nous sommes là aussi pour prodiguer conseils et assistance. Or les chantiers vont en avoir besoin car ils deviennent de plus en plus difficiles ».

Commentaires

La Technique mise à l’honneur chez Vinci Construction France

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur