En direct

La stratégie de l’Afex pour booster l’export de l’architecture française
Immeuble de bureaux à Buenos-Aires (Argentine), conçu par Architecture Studio, lauréat du Grand Prix Afex 2020. - © Yann Deret

La stratégie de l’Afex pour booster l’export de l’architecture française

CHESSA Milena |  le 29/04/2021  |  MondeAfex

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Monde
Afex
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

Afin de développer l’activité des maîtres d’œuvre à l’international, l’association Architectes français à l’export (Afex) mise sur la diplomatie, les partenariats et le lobbying.

Dans une étude d’une cinquantaine de pages dévoilée le 28 avril 2021 (*), l’association Architectes français à l’export (Afex) dresse un bilan de l’activité des maîtres d’œuvre à l’international et liste des propositions visant à la développer.

En quinze ans, le pourcentage du chiffre d’affaires annuel réalisé par les architectes hors de France a presque doublé : il est passé de 2,2% en 1992 à 4,2% en 2017. « Les agences ont beaucoup exporté leur savoir-faire en Chine pour y concevoir des équipements culturels et des aménagements urbains, mais les projets se sont raréfiés, indique Lucie Courcet, auteure de l’étude. L’Afrique a aujourd’hui le vent en poupe, en particulier en zone francophone. »

Sur ce continent, de nouveaux besoins sont apparus avec la pandémie de Covid-19, notamment en matière de santé. « Les élites politiques africaines qui avaient l’habitude de se faire soigner en Europe ne peuvent plus se déplacer depuis un an, remarque Brice Piechaczyk, vice-président de l’Afex. Elles ont pris conscience de l’état des infrastructures sanitaires dans leurs pays et des projets vont émerger dans ce domaine-là. »

« Mini-ambassadeurs »

Construire à l’étranger est une affaire de diplomatie pour l’Afex. C’est pourquoi l’association souhaite sensibiliser les agents publics des ambassades françaises aux enjeux de l’architecture, afin de les « rendre plus opérationnels ». Elle veut aussi développer l’accueil de jeunes professionnels étrangers dans les agences et engager une réciprocité. Brice Piechaczyk compare ces jeunes à des « mini-ambassadeurs ».

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La stratégie de l’Afex pour booster l’export de l’architecture française

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil