En direct

La soufflerie du CSTB redémarrera mi-décembre
L’extension de la soufflerie a nécessité des travaux de démolition. - © SPIE BATIGNOLLES

La soufflerie du CSTB redémarrera mi-décembre

Jean-Philippe Defawe |  le 07/12/2018  |  Loire-AtlantiqueRénovationCentre scientifique et technique du bâtiment (CSTB)Extension

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Chantiers
Loire-Atlantique
Rénovation
Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB)
Extension
Valider

Installé sur le site du CSTB à Nantes, la soufflerie vient de connaître un vaste chantier de rénovation et d'extension.L'équipement permet de tester les effets climatiques sur des éléments de construction. Il sera doté d'une nouvelle veine d'essai.

 

Après dix mois de travaux, la soufflerie climatique Jules-Verne, implantée sur le site du CSTB de Nantes, devrait rouvrir le 15 décembre prochain, avec une livraison définitive au printemps prochain. L'équipement, qui compte parmi les plus importants au monde dans sa spécialité, a interrompu son activité depuis le 15 juin en raison d'un vaste chantier de rénovation et d'extension. « Nous étudions ici les effets combinés du vent et des autres paramètres climatiques (pluie, sable, soleil, température, neige… ) sur des éléments de construction, des véhicules ou tout autre système soumis à des conditions climatiques extrêmes et nous avions besoin d'une nouvelle veine d'essais, ainsi que d'une amélioration de l'aérodynamisme de la veine actuelle », explique Pierre Palier, en charge de l'équipement au CSTB.

Géométrie revue. La maîtrise d'œuvre de cette opération, d'un montant de 7,5 M€ (5 M€ HT de travaux) a été confiée à Ceris Ingénierie (mandataire) avec les architectes d'Arch. ic. Quelque 900 m2 ont été ajoutés aux 5 000 m2 existants. Mais cette opération prévoyait surtout une modification de la géométrie de la soufflerie principale. Celle-ci a demandé des renforts de structure de grande portée, nécessitant en amont la démolition partielle d'ouvrages et la création de voiles et de poteaux de grande hauteur. Le chantier a été lancé en macrolots, dont le plus important, le génie civil, a été attribué à Spie Batignolles, qui avait réalisé l'équipement actuel en 1988. Face à ETPO, André BTP et GCC, l'entreprise a été retenue pour sa solution technique à base d'éléments préfabriqués, des poutres PRS avec remplissage de dalles béton. « Nous pouvons ainsi garantir des délais sur un site occupé et en fonctionnement durant une partie du chantier », explique Fabrice Grandjean, conducteur de travaux chez Spie Batignolles.

La structure de cet ouvrage hors norme a été calculée en fonction des rigueurs climatiques les plus extrêmes simulées dans les veines. En moins de sept secondes, la soufflerie peut en effet produire un vent de plus de 280 km/h, soit l'équivalent d'un super ouragan. « Cela crée par endroits des surpressions de l'ordre de 400 kg/m2 dont il a bien sûr fallu tenir compte », précise Fabrice Grandjean.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Date de parution : 11/2018

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

50 outils pour la conduite de chantier

50 outils pour la conduite de chantier

Date de parution : 03/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur