En direct

La solidarité baisse les charges
A Aix-les-Bains, un jardin partagé a été créé grâce à Chers Voisins. - © 1001 VIES HABITAT

La solidarité baisse les charges

Paul Boinet |  le 12/10/2018  |  Logement socialCopropriété et ensembles immobiliersHLM

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Logement
Logement social
Copropriété et ensembles immobiliers
HLM
Valider

Le vivre-ensemble peut réduire les charges locatives et les frais de gestion. Telle est la philosophie de la démarche « Chers Voisins », déployée depuis trois ans par deux filiales méditerranéennes du groupe 1001 Vies Habitat, Logis familial (LF) et Logis Méditerranée (LM). Au cœur de Mouans-Sartoux (Alpes-Maritimes), les locataires de trois résidences (70 logements) de LF se relaient depuis 2015 pour assurer l'entretien des parties communes et des espaces verts. « Les économies que nous réalisons sont répercutées sur leurs charges », avance Pascal Friquet, président du directoire de Logis familial. A Roquevaire (Bouches-du-Rhône), LM a mis en place le même dispositif sur trois de ses résidences (98 logements) en 2016.

« Chers Voisins est un réseau d'entraide et de solidarité qui va du ménage des communs à l'aide aux devoirs, en passant par le portage de courses pour les personnes âgées ou un club couture », explique Sandrine Bordin, la présidente du directoire de Logis Méditerranée. Dans les deux cas, la démarche est menée avec la société d'ingénierie Récipro-Cité, et pilotée par une filiale locale de l'association nationale Chers Voisins. Via un gestionnaire présent sur place 24 h/24 h la première année, cette dernière, basée dans une Maison des projets, assure la gestion et l'animation du dispositif dans chaque résidence. « Elle valide les projets et finance près de 80 % des frais de gestion de l'animateur », précise Guy Vidal, fondateur en 2012 de l'association Chers Voisins, dont il est également le trésorier.

Moins d'impayés. En Rhône-Alpes, région pionnière de la démarche, la filiale lyonnaise de 1001 Vies Habitat, baptisée « Sollar », recense 1 300 logements labellisés « Chers Voisins ». Jardins partagés, ressourceries, clubs de sport, de randonnée… « Rien n'est imposé. Les habitants décident des projets collectifs qu'ils souhaitent mettre en œuvre », précise Guy Vidal. Les initiatives offrent parfois des résultats inattendus : « Dans l'une de nos résidences de Saint-Germain-au-Mont d'Or, au nord de Lyon, des habitants ont créé un club bricolage qui prend en charge les petites réparations dans tous les logements. Au bout d'un an, on a constaté que notre facture d'interventions d'entreprises de dépannage avait diminué de 50 % », se réjouit le dirigeant de Sollar.

In fine , chacun y trouve son compte : « La relation bailleur-locataire évolue. Responsabilisés, les habitants deviennent acteurs de leur quotidien. On brise l'isolement. La qualité de vie s'améliore », constate Sandrine Bordin. Pour le bailleur, cette mobilisation « citoyenne » se répercute sur les frais de gestion : « Il y a moins d'incivilités, moins d'impayés, le taux de rotation des logements baisse, les espaces communs sont plus propres. » Chers Voisins… et sources d'économies.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Traité des baux commerciaux

Traité des baux commerciaux

Date de parution : 12/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur