En direct

La sobriété du lycée est dans ses gènes

Orianne Dupont |  le 29/09/2017  |  SantéArchitectureRéalisationsTechniqueBâtiment

Energie -

Près de Toulouse, un établissement en forme de chromosome affiche un bilan à énergie positive.

Conçu par l'agence d'architectes Kardham Cardete Huet, le lycée Nelson-Mandela de Pibrac (Haute-Garonne), dans la métropole toulousaine, répond à un souci d'intégration paysagère et d'économies d'énergie. En forme de chromosome, il se compose de deux parties principales reliées par le hall. En raison de la déclivité du terrain, le bâtiment est en R + 1 sur une partie et en R + 2 sur l'autre. « Il a fallu bien comprendre la topographie afin de se caler au mieux dans le terrain et avoir le moins possible de terre à évacuer », précise Gérard Huet, directeur de l'agence d'architecture.

Cet agencement original offre de nombreuses vues sur le paysage naturel et patrimonial des lieux : le restaurant scolaire, en grande partie vitré, s'ouvre sur la basilique Sainte-Germaine quand la cour de récréation donne, elle, sur la forêt. Par ailleurs, la répartition de la chaleur et du rafraîchissement est facilitée. Les deux côtés du hall, l'un débouchant sur l'entrée et l'autre sur la cour, sont équipés de casquettes et de colonnades « qui font le lien entre les bâtiments et limitent l'apport solaire sur la partie centrale », indique Mathilde Gallien, architecte chargée du projet.

Géothermie et géocooling. Autre spécificité de l'établissement : ses excellentes performances énergétiques. La géothermie couvre 95 % des besoins en chaleur du bâtiment de 10 000 m2 . Le dispositif se compose de 81 sondes installées à 130 mètres de profondeur, disposées sous et autour du bâtiment, et de trois pompes à chaleur. L'été, les sondes sont utilisées en géocooling. Les pompes à chaleur sont coupées et l'eau du circuit de chauffage envoyée dans un échangeur ; elle ressort à 15 °C et part dans les centrales de traitement d'air et les panneaux rayonnants. Une seule pompe fait tourner l'eau. Il s'agit d'une « climatisation » gratuite qui permet d'abaisser la température de 5 °C au maximum.

Le coefficient de besoin bioclimatique (Bbio) du lycée est de 29,2, soit 22,3 % de moins que le Bbio maximum autorisé (37,6). Ces performances sont également dues au type de fenêtres utilisé dans les salles de classe : un triple vitrage respirant avec des stores vénitiens intégrés, pilotés automatiquement par la gestion technique du bâtiment. Non seulement le lycée consomme peu d'énergie (le seuil de consommation et de 35 kW/m2 .an contre 54 kW/ m2 .an pour la RT), mais il en crée. Ses 2 500 m2 de toiture sont équipés de 1 500 panneaux photovoltaïques, pour une puissance de 400 kWc et une production évaluée à 440 000 kWh/an. La consommation du bâtiment ne représentant que 161 800 kWh/ an. La production supplémentaire sera revendue.

Maîtrise d'ouvrage : région Occitanie. Maître d'ouvrage délégué : Cogemip. Architecte : Kardham Cardete Huet Architecture. Coût : 18,5 M€ HT. Durée des travaux : dix-huit mois. Livraison : juin 2017.

PHOTO - 9187_580228_k2_k1_1408661.jpg
PHOTO - 9187_580228_k2_k1_1408661.jpg
L'acier Corten, un matériau vivant

Afin de renforcer l'intégration paysagère du lycée, les architectes ont opté pour l'utilisation de l'acier Corten en revêtement extérieur. « Le Corten est voué à évoluer pendant deux ans pour atteindre une teinte très brune grâce à l'oxydation, détaille Mathilde Gallien, architecte chargée du projet. Il vieillit naturellement et s'intègre dans son environnement végétal car sa teinte finale est proche de celle du bois. » Si cet aspect « vivant » séduit les architectes, l'intérêt de ce matériau est aussi économique. En effet, il ne nécessite pas de façonnage. « Il s'agit de tôle brute, très simple, précise Gérard Huet, directeur de l'agence d'architecture. Les exigences thermiques du bâtiment imposaient une isolation par l'extérieur et, pour la protection, il fallait le matériau le moins cher. » Les tôles utilisées à l'intérieur du hall ont été préalablement exposées à l'air libre pour les « prévieillir », avant d'être posées et vernies afin d'être stabilisées dans cette teinte.

%%MEDIA:1351109%%

Commentaires

La sobriété du lycée est dans ses gènes

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Livre

Prix : 65.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Aide-mémoire - Ouvrages en béton armé

Livre

Prix : 35.00 €

Auteur : Dunod, Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX