En direct

La SNCF clarifie les règles du jeu dans l’ingénierie

CHESSA Milena |  le 28/12/2007  |  transportFrance entièreConception réalisation

En créant Inexia, sa filiale d’ingénierie dédiée au marché concurrentiel, la SNCF clarifie son rôle pour les grands marchés de maîtrise d’oeuvre ferroviaire. Avec cette nouvelle entité, l’entreprise publique entend participer, sans que l’ingénierie privée ne crie à la distorsion de concurrence, aux groupements pour des partenariats public-privé ou à des délégations de service public dans le rail. Placée sous la responsabilité de Gilles Cartier, adjoint de Bernard Schaer, le directeur de l’ingénierie de la SNCF, cette filiale rassemble 250 ingénieurs et prévoit de réaliser un chiffre d’affaires annuel de 50 millions d’euros. Cette mise au point des règles du jeu était nécessaire. Au sein de la direction de l’ingénierie de la SNCF, qui rassemble 3 800 personnes, il était difficile de séparer exactement les équipes en charge de répondre aux appels d’offres de celles qui assistent Réseau ferré de France. Avec Inexia, plus de mélange des genres (l’entité n’est pas reliée au système d’information de la SNCF), ni des équipes (qui n’occupent plus les mêmes locaux). Les ambitions d’Inexia ne se limitent pas au rail, mais visent aussi les marchés de routes, d’autoroutes, de voies navigables… En France et à l’international, avec sa société cousine Systra.

Retrouvez le classement 2007 des 10.000 premières entreprises du BTP dans l'annuel Entreprises édité par le Groupe Moniteur, actuellement en kiosque. Pour le commander en ligne, cliquer ici.

Commentaires

La SNCF clarifie les règles du jeu dans l’ingénierie

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur