En direct

La skyline d’EuroNantes se dessine autour de la future gare

Jean-Philippe Defawe (Bureau de Nantes du Moniteur) |  le 22/12/2017  |  transportArchitectureAménagement

Alors que le chantier de la nouvelle gare a été officiellement lancé début décembre, l’activité bat son plein dans le nouveau quartier d’EuroNantes, au sud du futur bâtiment-pont dessiné par Rudy Ricciotti avec Forma6.

C’est l’un des nombreux grands chantiers de la métropole nantaise. La première pierre de la nouvelle gare, qui doit être livrée en 2020, a été officiellement posée le 6 décembre dernier. Plutôt que de première pierre, il faudrait plutôt parler de «première branche» car cette cérémonie a permis de dévoiler la maquette d’intention d’un des 18 piliers évoquant des arbres qui supporteront le bâtiment-pont dessiné par Rudy Ricciotti. Un pilier test en béton blanc a également été décoffré et le résultat se montre tout à fait satisfaisant. Reste que ce chantier de plus de 53 millions d’euros réalisé en site occupé par Demathieu Bard pour la partie neuve et son nouveau partenaire local André BTP pour la réhabilitation est particulièrement sensible. «Ce chantier, c’est l’enfer» a résumé Rudy Ricciotti avec le sens de la mesure qu’on lui connaît mais qui souhaitait, à sa façon, rendre hommage au travail des entreprises. Un encouragement bienvenu car les prochaines étapes du chantier s’annoncent complexes. En mars prochain, commencera la démolition du hall sud et, tous les deux mois et demi, les quais C, D et E seront consécutivement mis en impasse. Et au nord, c’est le parvis qui sera réaménagé dans le courant de l’année.

Ballet de grues

Le quartier voisin d’EuroNantes Gare est également le théâtre de plusieurs chantiers tel, au sud de la gare, celui d’un nouveau parking aérien de 450 places en R+6 confié par Gare & Connexions et Effia à Azéma Architectes et dont la livraison est prévue en octobre 2018. Trois autres chantiers ont déjà démarré depuis plusieurs mois: deux ensembles de 98 logements sur l’îlot 6 (CIF avec Leibar-Seigneurin, livraison en janvier puis juin 2018); 40 logements sociaux sur l’îlot 8A2 (La Foncière Logement et Eiffage Immobilier avec GDV Architectes, livraison en septembre 2018); enfin, un programme mixte de 101 logements, 4 100 m2 de surface de plancher de bureaux et 666 m2 de locaux d’activités sur l’îlot 1G (Eiffage Immobilier avec Pierre Gautier, livraison à la fin 2019).

Au sein de ce ballet de grues, le chantier le plus impressionnant est certainement celui de Tryo, un ensemble porté par Sogeprom et ADI composé de trois bâtiments regroupant 3 594 m2 de bureaux, 1 176 m2 de locaux d’activité et 122 logements sur un parking commun en sous-sol de 132 places. L’agence nantaise Garo-Boixel Architectes a en charge les logements et les commerces, tandis qu’Art&Build réalise les bureaux, un chantier qui suscite une grande curiosité parmi les professionnels locaux.

Un immeuble en bois de six étages

Baptisé Kibori, l’immeuble de six étages de bureaux a la particularité d’être réalisé en structure bois (plancher et façades) autour d’un noyau central en béton. Les façades en ossatures bois réalisées par Cruard (en charge du macrolot clos-couvert) seront recouvertes d’un bardage métallique blanc. A l’intérieur des bureaux, le bois est plus visible car apparent en sous-face des planchers et en habillage des parois verticales. «Nous considérons le bois comme un élément biophilique dont la présence sur un plateau de bureau contribue à réduire le stress, de l’ordre de 10% selon des études récentes» explique l’architecte Steven Ware. Pour l’agence Art&Build, également en charge d’implanter le nouveau CHU sur l’île de Nantes, ce chantier a également valeur de test sur la faisabilité économique de la solution bois car certains pavillons du nouvel hôpital pourraient y avoir recours.

Futur siège de BâtiNantes et ETPO

Cette frénésie de chantier se poursuivra jusqu’en 2020. Ce mardi 19 décembre a été posée la première pierre du Vendôme, le plus grand immeuble de bureaux à livrer sur d’EuroNantes d’ici 2019. Conçu par l’architecte Olivier Arène (Ateliers 2/3/4/) pour le groupe Lamotte, ce programme de 8 400 m2 qui vise la certification «Building research establishment environmental assessment method» (Breeam), niveau «very good» développe 6 700 m2 de bureaux, répartis sur huit étages. Symbole de la volonté de mixité voulue par Nantes Métropole Aménagement et Gérard Pénot (Atelier Ruelle), l’urbaniste en charge du quartier, Les Francas, une association d’éducation populaire pour les jeunes, occupera une grande partie du rez-de-chaussée et du premier étage, sur près de 1 100 m2.

Enfin, sur l’îlot 3D, situé au croisement du boulevard de Berlin et du mail Pablo-Picasso, entre la Tour Amazonie et la piscine, le promoteur Bâti-Nantes, associé au groupe de BTP ETPO y construiront leur futur siège social dans un élégant immeuble de 6 300 m2 de surface de plancher dessiné par l’agence Barré-Lambot Architectes. Le démarrage des travaux est prévu fin 2018 en vue d’une livraison au premier semestre 2020, une année phare pour quartier avec la livraison de la nouvelle gare.

Commentaires

La skyline d’EuroNantes se dessine autour de la future gare

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Amélioration et renforcement des sols - AMSOL - Tomes 1 et 2

Prix : 0.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Traité de contentieux de la commande publique

Traité de contentieux de la commande publique

Livre

Prix : 87.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur