En direct

La Shema multiplie les pôles de santé

Nicolas Guillon |  le 22/11/2013  |  SantéCollectivités localesInternational (hors U.E)

Basse-Normandie -

Les pôles de santé sont devenus, en l’espace de quelques années, un besoin fort des territoires, un bras armé contre la désertification médicale. La Basse-Normandie, dont la carte est maillée de petites localités en campagne, est concernée au premier chef. Mais les villes n’échappent pas à la tendance. De plus en plus de médecins cherchent à se regrouper dans des locaux offrant une bonne accessibilité.

Mandat, concession ou AMO

Cette thématique est même en train de devenir une activité importante de la Société hérouvillaise d’économie mixte pour l’aménagement (Shema), aux côtés du renouvellement urbain, de l’habitat ou de l’immobilier d’entreprise. « Nous avons déjà livré six opérations (pôles de santé libéraux et ambulatoires, maisons médicales pluridiciplinaires, etc.) à Bayeux, Cherbourg, Gacé, Isigny-sur-Mer, Beaumont-Hague et au Merlerault, trois autres sont en chantier à la Ferté-Macé, Condé-sur-Noireau et Hérouville, et cinq encore à l’étude, à Thury-Harcourt, Argouges, Gouville, Saint-Pierre-sur-Dives et Barneville-Carteret », rapporte Alain Kendirgi, directeur général de la Shema.
Les surfaces vont de 500 m 2 à 2 000 m 2 , en construction neuve ou en restructuration-extension, pour des budgets compris entre 0,9 et 2,5 millions d’euros. En fonction du porteur du projet, la Shema intervient dans le cadre d’un mandat, d’une concession ou d’une assistance à maîtrise d’ouvrage.

Commentaires

La Shema multiplie les pôles de santé

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur