En direct

La Serpentine Gallery de Jean Nouvel se dévoile
Le pavillon 2010 de la Serpentine Gallery par Jean Nouvel - © © Ateliers Jean Nouvel

La Serpentine Gallery de Jean Nouvel se dévoile

Milena Chessa et Adrien Pouthier |  le 08/07/2010  |  Prix d'architectureArchitectureCultureEuropeManche

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réalisations
Prix d'architecture
Architecture
Culture
Europe
Manche
Profession
Professionnels
Valider

L'agence d'architecture parisienne dirigée par le lauréat du prix Pritzker 2008 a été choisie par la galerie d'art londonienne pour réaliser son prochain pavillon d'été. Un bâtiment vermeil destiné à émerveiller les 250.000 visiteurs attendus.

De Londres, tout le monde connaît les bus rouges, les cabines téléphoniques rouges et les boîtes aux lettres rouges. Désormais, il faut ajouter à cette liste le pavillon rouge de la galerie d'art Serpentine, posé sur la pelouse verte des jardins de Kensington. Cet édifice temporaire, ouvert au public depuis le 6 juillet et jusqu'au 20 octobre, a été conçu par les ateliers parisiens de l'architecte français Jean Nouvel, qui réalisera là sa première construction outre-Manche.
"Nous ne pouvions pas être plus ravis que Jean Nouvel accepte notre invitation de dessiner le 10ème pavillon d'été de la Serpentine Gallery", ont déclaré Julia Peyton-Jones et Hans Ulrich Obrist, respectivement directrice et co-directeur de l'établissement. Il a été épaulé dans son œuvre par les ingénieurs structure du bureau d'études britannique Arup (David Glover, Ed Clark, avec Cecil Balmond).

Colorisation

Le bâtiment à charpente métallique se compose de trois parties : un volume cubique à l'enveloppe de verre, un espace longiligne à la toiture et aux façades escamotables en fonction de la météo, ainsi qu'une paroi oblique autoportante d'une hauteur de 12 mètres, dont les panneaux en polycarbonate filtrent et colorisent les rayons du soleil. Le pavillon d'été de la Serpentine Gallery, fréquenté chaque été par plus de 250.000 personnes, se veut un lieu de détente mais aussi de débat. Le sujet de discussion de cette année se rapporte aux cartes géographiques comme outils de compréhension du monde d'aujourd'hui.
Le pavillon laisse également une place à l'art, avec la présentation d'une installation du Français Christian Boltanski intitulée "Les archives du cœur". Les visiteurs sont invités à enregistrer leurs battements cardiaques dans une cabine spécialement conçue à cet effet. Les enregistrements seront ensuite conservés à Ejima, une île du Japon, inhabitée.

www.serpentinegallery.org

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur