En direct

La SEPR entre nature et centre-ville

PIERRE DELOHEN |  le 17/01/2014  |  Collectivités localesRhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Rhône
Valider
LYON -

Implantée au cœur de Lyon sur un terrain de dix hectares, la Société d’enseignement professionnel du Rhône (SEPR) avec la Fédération compagnonnique des métiers du bâtiment (FCMB) et l’Association pour la formation professionnelle dans les industries de l’ameublement (Afpia) sont engagées dans une vaste opération de regroupement de leurs activités sur six hectares du site.

Pensée dans le prolongement de l’existant par Chabal Architectes, architecte mandataire, elle s’intéresse à l’urbanisme à l’échelle d’un quartier avec la reprise des grandes lignes de la composition historique d’un ex-grand site industriel avec ses voiries, à l’architecture avec la conservation d’une partie des sheds et des constructions rationnelles qui assurent le confort d’usage, et à l’environnement avec un aménagement global équilibré entre l’architecture et la nature. L’extension de l’Ecole des métiers passe par un grand bâtiment en forme de U, ouvert et tourné vers le sud. « Il prolonge et retourne la composition initiale pour mettre en regard les deux premières phases autour d’un vaste jardin intérieur », précise Enri Chabal, fondateur éponyme de l’agence. Pour viser le label Passihaus, le bâtiment joue la carte de la compacité, de la surisolation de son enveloppe avec des menuiseries bois-alu extrêmement performantes, d’une ventilation double flux, et d’une production d’eau chaude sanitaire solaire.
Le paysage est particulièrement présent avec des ambiances multipliées - vergers, terrasse ombragée, axe arboré, prairie fleurie, théâtre de verdure, jardin des simples et bosquets - des noues paysagères pour le traitement des eaux pluviales et la biodiversité avec le jardin des abeilles. « La surface végétale est supérieure aux objectifs inscrits dans le plan local d’urbanisme », commente Enri Chabal, concepteur d’un écoquartier qui n’avoue pas son nom !
Enfin, une façade végétale avec ses bosquets joue le rôle de filtre à la densité croissante à prolonger par un futur parc municipal.

PHOTO - 770201.BR.jpg
PHOTO - 770201.BR.jpg - © Studio Erick Saillet
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : SEPR. Maîtrise d’œuvre : Chabal Architectes (architecte mandataire), Archi Made (architecte associé), Sintec (BE structure), Sorane (BE HQE), H2MPC (BE VRD et paysage). Entreprise : Ribière (mandataire gros œuvre). Surface : 10 701 m 2 HON. Coût (travaux) : 14,73 millions d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur