En direct

La SEM 81 valorise les ressources locales

C. W. |  le 24/05/2013  |  Collectivités localesAveyronTarnEtatSEM

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Aveyron
Tarn
Etat
SEM
Valider
TARN -

La société d’économie mixte du Tarn (SEM 81) se diversifie dans la méthanisation pour encore mieux servir le département rural où elle intervient depuis plus de vingt ans. Après l’étude des gisements et le recensement des agriculteurs intéressés, la SEM 81 s’est associée, dans un premier temps, au groupe allemand Planet pour définir la faisabilité d’unités. Cela aboutit à l’identification de deux zones. A Saint-Pierre-de-Trivisy, aux confins de l’Aveyron, la production s’élèverait à 250 kWh. Quant au territoire au nord, dans le Ségala-Carmausin, il figure sur la cartographie des zones vulnérables aux nitrates depuis le 1 er janvier 2013 rendant une étude supplémentaire nécessaire.
Pour monter les projets, la SEM 81 s’appuie sur la SAS MPEI, une foncière régionale spécialisée dans les énergies renouvelables, dont elle est actionnaire à hauteur de 1 % aux côtés de la Caisse des dépôts et consignations, GDF-Suez, du Crédit agricole, de la SEM du conseil régional de Midi- Pyrénées Cogemip. Avec l’objectif de démarrer en 2014 une unité de méthanisation de 0,250 MW, ainsi qu’un réseau de chaleur associé sur la commune de Saint- Pierre-de-Trivisy, la SEM 81 prépare les contrats d’approvisionnement avec les agriculteurs et de revente de l’énergie à ERDF au tarif de 0,15 euros environ le kWh, sans compter le dépôt du permis de construire et la déclaration d’utilité publique. L’investissement de 2,5 millions d’euros HT sera financé par le SAS MPEI, les agriculteurs volontaires et le groupe Planet.

Baisse des mandats publics en vue

Cette diversification ne détourne pas l’opérateur, qui affiche en 2012 un chiffre d’affaires de 2,5 millions d’euros, de sa vocation première de réaliser des constructions ou des aménagements en tant que mandataire pour des maîtres d’ouvrage privés et publics. « A partir de 2013 et pour les années à venir, nous misons cependant sur une baisse des mandats publics, qui représentent 30 % de l’activité alors qu’auparavant sa part était de 50 %. Nous compenserons par des opérations privées d’immobilier d’entreprises et par des prestations de services dans le contexte d’abandon de l’ingénierie publique par les services de l’Etat », note Philippe Quillet, directeur de la SEM 81. En 2013, il table sur 35 millions de travaux avec comme projets la construction d’un Ehpad à Pampelonne, de plusieurs collèges (lancement en cours de maîtrise d’œuvre), ainsi que d’une bibliothèque et de salles de cours pour l’université Champollion à Albi (en phase d’études).

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

DICOBAT 10 E EDITION

DICOBAT 10 E EDITION

Date de parution : 03/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur