En direct

La Seine-et-Marne en pointe dans le secteur de l’eau

le 05/07/2013  |  Collectivités localesSeine-et-Marne

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Seine-et-Marne
Valider

Fin 2010, le conseil général de Seine-et-Marne s’est doté d’un schéma départemental de l’assainissement (Sdass) pour hiérarchiser les actions à mener. Il a été établi à la suite d’un diagnostic réalisé en 2009 par le Service d’animation technique pour l’épuration et le suivi des eaux (Satese) selon une méthodologie basée sur cinq critères : fonctionnement hydraulique, efficacité épuratoire, respect des normes, production et destination des boues. Cet état des lieux a permis de cibler 50 dispositifs prioritaires à mettre aux normes d’ici à 2015, sur un parc existant de 285 stations. A ce jour, 14 ont déjà été rénovés, sept sont en chantier, 15 en phase d’étude et il en reste 14 pour lesquels les communes doivent encore s’engager dans la démarche. Ce Sdass est intégré dans le 2 e  plan départemental de l’eau (PDE), qui couvre la période 2012-2016. Le 1 er  plan a été élaboré en 2006 avec les services de l’Etat, en association avec tous les acteurs concernés (agence de l’eau Seine-Normandie, Union des maires, Chambre d’agriculture…). Objectif : améliorer la qualité de l’eau et sensibiliser les habitants à la préservation de la ressource. Le département partait de loin : en 2005, 235 000 habitants (sur 1,3 million) étaient touchés par une eau non conforme aux normes sanitaires. Si leur nombre a baissé, ils sont encore 120 000 dans ce cas aujourd’hui. D’où l’ambition affichée par le 2 e  PDE de garantir à tous les Seine-et-Marnais une eau de qualité à l’horizon 2016. La Seine-et-Marne est le seul département francilien à disposer d’un PDE.

PHOTO - 734448.HR.jpg
PHOTO - 734448.HR.jpg - © CG 77
Jean Dey, 1er vice-président du conseil général de Seine-et-Marne, chargé de l’environnement

En dix ans, 62 stations ont été créées ou reconstruites en Seine-et-Marne, dont 12 supérieures à 10 000 EH. L’effort se poursuit. En 2012, 51 millions d’euros de travaux d’assainissement ont été lancés, subventionnés par l’agence de l’eau (39 %), le département (12 %), la région (6 %).
.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur