En direct

La SEBL capitalise des points santé

Philippe Bohlinger |  le 03/11/2017  |  SantéCollectivités localesMeurthe-et-MoselleMeuseMoselle

Lorraine -

La Société d'équipement du bassin lorrain (SEBL) soigne son positionnement dans le secteur de la santé. Dans le cadre de la restructuration en trois tranches de l'hôpital psychiatrique de Jury (Moselle), la société d'économie mixte (SEM) a été retenue en mai dernier comme assistante à la maîtrise d'ouvrage (AMO) pour la phase 1 : la construction d'ici à 2021 de trois unités totalisant 60 lits, pour un montant d'opération de 15,5 millions d'euros toutes dépenses confondues (TDC). « Notre intervention s'inscrit dans un schéma de densification et d'amélioration des performances énergétiques du bâti », ex-pose Jean-Louis Mora, directeur opérationnel de la SEBL. Le site comprend en effet 40 bâtiments des années 1970 (40 000 m2 ) disséminés dans un parc de 59 ha.

Choix de la forme de consultation. L'assistance concerne en particulier la forme de consultation que le centre hospitalier de Jury va devoir choisir en fin d'année. Le groupement d'AMO, qui associe le programmiste Apsis Santé et le bureau d'études techniques Assist, étudie deux options pour rendre le bâtiment à énergie positive : la conception, réalisation, exploitation, maintenance (Crem) ou la maîtrise d'œuvre classique.

La SEM, détenue à 43 % par la région Grand Est, épaule d'autres projets significatifs. En Meurthe-et-Moselle, il s'agit par exemple de la construction de la maison de santé à Longuyon (livraison attendue en 2018) et des modernisations des centres psycho thérapiques de Lunéville et Vandœuvre-lès-Nancy qui soulèvent des enjeux spécifiques de sécurité, de gestion des flux, etc.

Autre volet important, la SEBL assiste neuf opérations de construction-restructuration d'établissements d'hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), notamment dans la Meuse. « Les projets privilégient les extensions pour améliorer les fonctionnalités et créer des unités spécifiques (patients malvoyants, atteints de la maladie d'Alzheimer, etc. ) », précise Jérôme Barrier, directeur général. Parmi l'ensemble des opérations que la SEM doit lancer en études ou en construction d'ici à 2021, la santé représente la moitié du montant, soit environ 60 millions d'euros HT de travaux.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code des juridictions financières

Code des juridictions financières

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur