En direct

La Saur entre en négociation exclusive avec un fonds suédois
La Saur passe sous pavillon suédois. - © Saur

La Saur entre en négociation exclusive avec un fonds suédois

A.F. |  le 24/07/2018  |  Collectivités localeseau

Le n°3 français de la gestion de l’eau a retenu l’offre de reprise du fonds d’investissement suédois EQT, qui gère un volume de 50 milliards d’euros de capitaux.

 

Les actionnaires du groupe Saur sont entrés en négociation exclusive avec le fonds d’investissement suédois EQT, en vue de racheter le n°3 français de la gestion de l’eau. La réalisation de l’opération dont les détails financiers n’ont pas été communiqués pourrait intervenir avant la fin de l’année.

Menacée de dépôt de bilan il y a cinq ans, avec une dette de plus de 1,7 milliard d’euros, et finalement repris par ses banques créancières en 2013, Saur (Société d'aménagement urbain et rural) a mené plusieurs actions pour améliorer sa situation financière. En avril dernier, la direction a pris la décision de vendre 70% de son capital à un ou plusieurs « partenaires stables » et de laisser la possibilité aux actionnaires actuels (BNP Paribas 23%, BPCE 14%, Attestor 14%) de rester au capital, mais à hauteur de 30% maximum au total.

 

Quatre offres présélectionnées

 

Le groupe s’est félicité de la qualité des dossiers qui lui ont été présentés, ayant conduit à la remise de 11 offres et à une sélection de quatre offres finales : les français Antin Infrastructures et Meridiam, la Caisse de dépôt et placement du Québec, les australiens Macquarie et IFM Investors, ou encore l’américain KKR.

Le géant de l’eau a donc jeté son dévolu sur le fonds d’investissement EQT qui gère 27 fonds pour un montant d’environ 50 milliards d’euros de capitaux levés. Fondée en 1994 à Stockholm par la famille industrielle suédoise Wallenberg, EQT cumule plus de 19 milliards d’euros de chiffre d'affaires via des sociétés en portefeuille réparties en Europe, en Asie et aux Etats-Unis. « EQT accompagne en particulier des sociétés d’infrastructures visant une croissance durable, une excellence opérationnelle et une position de leader dans leur marché », souligne la Saur dans un communiqué de presse.

 

Saur, une entreprise "bien positionnée"

 

De son côté, l’entreprise suédoise décrit le groupe français comme « une entreprise bien positionnée sur un marché attractif avec un potentiel de développement significatif ». Matthias Fackler, directeur d’investissement chez EQT Infrastructure, ajoute que « le réseau industriel d’EQT apportera des expériences complémentaires en matière de gestion des infrastructures hydrauliques, de numérisation et de développement durable ».

Cette recomposition représente une étape importante dans le développement du n°3 français de la gestion de l’eau qui vise un chiffre d’affaires de 2 milliards d’euros d’ici 2022, contre 1,29 milliard d’euros actuellement, principalement tiré à l’international.

 

 

Commentaires

La Saur entre en négociation exclusive avec un fonds suédois

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Conduire son chantier en 70 fiches pratiques

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur