En direct

© DR - © © DR

"La RT 2012 ne fait pas de discrimination des énergies"

Le collectif Effinergie |  le 11/07/2011  |  EnergieInternational (hors U.E)France entière

Le collectif Effinergie répond à l'argumentaire de l'association « équilibre des énergies », défenseuse de l'effet joule, dénonçant l'impossibilité d'utiliser le chauffage électrique dans le cadre de la RT 2012.

Au moment où les évènements récents survenus du Japon nous montrent encore une fois que la seule énergie propre est celle que l'on ne consomme pas, une association intitulée « équilibre des énergies » cherche à remettre en cause la RT 2012. L'argumentaire de l'association est le suivant: " La RT2012 obligerait les futurs propriétaires à s'équiper d'une pompe à chaleur là où des chauffages électriques par panneaux rayonnants suffiraient, ce qui impose un investissement supérieur." L'association « Equilibre des énergies » reconnaît que le chauffe-eau électrique classique a fait son temps et doit être remplacé par de la production d'eau chaude sanitaire thermodynamique ; c'est une position ancienne d'Effinergie.

Le retour d'expérience d'Effinergie

La RT 2012 comme le label BBC-effinergie fixe un objectif de résultat : une consommation maximale en énergie exprimée en kWh en énergie primaire/m²/an à ne pas dépasser. Pour limiter la consommation de chauffage lorsque l'on veut utiliser du chauffage électrique deux solutions sont possibles :

- une isolation au standard BBC associée à une pompe à chaleur ce qui permet de réduire la consommation d'énergie primaire,
- une isolation renforcée par rapport au standard BBC associée à des panneaux rayonnants.

Cette seconde solution s'avère souvent la moins coûteuse. Le site d'Effinergie rapporte des exemples de bâtiments qui utilisent cette deuxième solution. Le fait de surisoler lorsque l'on utilise du chauffage électrique direct est une bonne pratique qui date de la réglementation thermique de 1974 et qui a été pérennisée jusqu'à la RT 2012. C'est aussi ce que les calculs préparatoires de la réglementation ont démontré, la RT 2012, comme toutes les réglementations thermiques prises en France depuis 1974, ne fait pas de discrimination des énergies.

Allons vers l'avenir

Les professionnels du bâtiment ont montré leur capacité à évoluer très rapidement vers l'efficacité énergétique. De nouveaux progrès rapides sont déjà perceptibles, les appels à projets des Régions le démontrent.

L'application de la RT 2012 est devant nous , elle est nécessaire pour répondre à l'objectif fixé par la Loi Grenelle 1 puis progresser vers des bâtiments à énergie positive qui supposent que les bâtiments aient de très faibles besoins en énergie. Pour Effinergie, la RT 2012 consolide et reconnaît la dynamique qui s'est mise en place ces dernières années et l'engagement des professionnels du bâtiment. Elle n'est cependant qu'une étape, le défi c'est de la dépasser en allant vers de nouveaux labels, qui d'une part permettent le développement de solutions innovantes et la diffusion des bonnes pratiques et, d'autre part, sont les seuls à être à même de répondre au défi environnemental.

Commentaires

"La RT 2012 ne fait pas de discrimination des énergies"

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur