En direct

L'objectif concret du Gifam est de changer le coefficient appliqué au chauffage électrique pour la modulation en fonction des gaz à effet de serre dans la formule de calcul de la consommation maximale autorisée pour les 5 postes réglementaires - © © DR

"La RT 2012 ne discrimine pas la filière électrique"

Propos recueillis par Eric Leysens |  le 29/04/2013  |  RT2012Réglementation techniqueRéglementation thermiqueImmobilierTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energie
RT2012
Réglementation technique
Réglementation thermique
Immobilier
Technique
Valider

Marie–Christine Roger, chef du Bureau de la qualité technique et de la réglementation technique de la construction, explique que, contrairement à ce qu'affirme le Gifam, la méthode de calcul de la RT 2012 ne défavorise pas les équipements électriques.

Mercredi 24 avril, le Conseil d'Etat a approuvé un recours déposé par le Groupement Interprofessionnel des Fabricants d'Equipement Ménagers (Gifam) -  syndicat défendant l'intérêt des fabricants d'appareils thermiques électriques - contre l'arrêté portant approbation de la méthode de calcul de la RT 2102. Les ministères de l'Ecologie et du Logement ont fait savoir qu'ils considèrent que la décision de l'institution du Palais-Royal repose sur «un motif de forme » et ont annoncé que la méthode de calcul ne sera pas retouchée. Marie–Christine Roger, Chef du Bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction explique pourquoi il n'y a pas lieu de revenir dessus.

Pour le Gifam, la RT 2012 va faire disparaître le chauffage électrique à effet joule. Etes-vous d'accord ?

Avec une très bonne isolation, on peut installer des convecteurs électriques, mettre un chauffe-eau thermodynamique (système fonctionnant avec une pompe à chaleur) et respecter la RT 2012. Ce bouquet  figure même, d'un point de vue économique, dans le peloton de tête des solutions.

Le Gifam considère que, du fait de l'application de la RT 2012, les solutions de chauffage au gaz deviennent largement majoritaires dans les logements collectifs. Ne pensez-vous pas que le moteur de calcul pénalise les solutions électriques ?

Dans le collectif, la consommation maximale a été fixée, jusqu'en 2015, à 57,5 kWhep/m²/an modulés, au lieu de 50kWhep/m²/an. Cet assouplissement de l'exigence vise spécialement à donner la possibilité aux chauffe-eau thermodynamiques de se diffuser et ainsi, du fait de la massification, de voir leur coût baisser. De plus, la modulation du seuil des 50 kWhep/ m²/ an en fonction de la surface des logements facilite le recours aux convecteurs électriques dans les appartements de petite taille.

Qu'en est-il pour la maison individuelle ?

Le retour d'expérience sur les maisons individuelles labélisées BBC nous montre que la RT 2012 est loin de pénaliser la filière électrique. Ces maisons sont à plus de 60% chauffées avec des solutions électriques, en majorité des PAC.

Commentaires

"La RT 2012 ne discrimine pas la filière électrique"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

L’assainissement-démantèlement des installations nucléaires

Date de parution : 04/2018

Voir

Montage et exploitation d’un projet éolien

Montage et exploitation d’un projet éolien

Date de parution : 05/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur