En direct

La Restanque, future vitrine des circuits courts

Clotilde de Gastines |  le 18/05/2018  |  Collectivités localesHérault

Montpellier -

La transformation de La Restanque, une zone industrielle de 125 ha, en écoquartier progresse à petits pas. Emmanuel Nebout, architecte en chef, a conçu le plan-guide de la ZAC en 2008. Depuis, le projet avance au rythme des acquisitions foncières par l'aménageur de la métropole de Montpellier, la SA3M (environ 6 M€). Trois programmes sont en construction au nord de la ZAC. Au nord-est de la rue de l'Industrie, Urbat a déployé la résidence Nouvel'R : la partie inférieure accueillera 1 587 m2 de locaux d'activités et sera surmontée de 105 logements (architectes : Christophe Marmey et Florence Clausel-Borel). L'investissement s'élève à 20 M€. L'hiver dernier, le groupe Promeo a débuté deux chantiers le long de la ligne 4 de tramway (en service depuis 2012) : une résidence étudiante (150 studios et quelques T2), pour le deuxième trimestre 2019, et un ensemble de 56 appartements (du studio au T3) baptisé Première Avenue, pour le troisième trimestre 2019 (image ci-dessous).

Des halles pour le bio et le local. La remise des offres vient d'être clôturée pour un nouveau groupe scolaire au sud de la ZAC, qui ouvrira en 2021 (11 M€ d'investissement de la Ville de Montpellier). Il comprendra 15 classes élémentaires et 5 de maternelle sur une superficie de 3 400 m2. « Le plan-masse a changé plusieurs fois car le Marché-Gare [marché d'intérêt national] installé depuis 1965 a failli partir », explique Jérôme Mauffrey, directeur de l'agence locale du BET Sitétudes, qui a réalisé les études techniques préliminaires.

Un pôle de transformation labellisé bio et local va être créé, et une nouvelle cuisine centrale, qui alimentera notamment l'école, est à l'étude. Emmanuel Nebout a d'ailleurs dessiné deux grandes halles au bord de la rue de l'Industrie, qui pourraient « devenir une vitrine des circuits courts », dit-il. « L'espace public va se structurer, parallèlement à la désimperméabilisation des sols qui permettra de planter 1 500 arbres le long des voies », explique l'architecte en chef. En 2017, Sitétudes a déposé un avant-projet partiel pour le calage des voiries (qui passeront de 12 à 24 m de large), la refonte des réseaux humides et des eaux usées et la restitution aux promoteurs de terrains peu pentus, et donc faciles à lotir. Les parkings seront enfouis en sous-sol. Le bilan prévisionnel global de l'opération s'établissait fin 2016 à 266,2 M€ HT.

PHOTO - 12981_790926_k2_k1_1866286.jpg
PHOTO - 12981_790926_k2_k1_1866286.jpg

Commentaires

La Restanque, future vitrine des circuits courts

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX