En direct

Evénement

La reprise profite aux jeunes diplômés

DOMINIQUE LE ROUX, EMMANUELLE N'HAUX, CHRISTINE MURRIS |  le 24/09/1999  |  HygièneDroit du travailFormation BTPImmobilierRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Hygiène
Droit du travail
Formation BTP
Immobilier
Réglementation
Professionnels
Valider

Les entreprises recrutent à nouveau. Pour leur premier emploi, les jeunes diplômés ont désormais le choix et bénéficient de salaires d'embauche à la hausse.

Cette année, pas de doute, la reprise est là, et les jeunes diplômés en profitent. Tous les indicateurs sont au vert. Les délais de recherche d'emploi se raccourcissent, les propositions d'emploi se multiplient et les salaires sont à la hausse. Les enquêtes «emploi» menées par les écoles sont unanimes : quand ils ne poursuivent pas leurs études, les jeunes diplômés trouvent du travail dans les deux ou trois mois qui suivent la fin de leurs études. Ils sont même de plus en plus nombreux à intégrer l'entreprise avant même l'obtention de leur diplôme.

De leur côté, les entreprises qui avaient ralenti, voire stoppé leur recrutement ces dernières années, renouent avec les jeunes diplômés. Sur les six premiers mois de l'année, elles ont effectué le même nombre de recrutements qu'en une année. Et le rythme ne devrait pas se ralentir. Les entreprises affichent d'importants besoins d'encadrement de chantier. La nécessité de rajeunir la population des chefs de chantier ouvre des perspectives pour des jeunes titulaires d'un bac professionnel ou d'un bac + 2, type BTS ou DUT. « Nous avons d'importants besoins de jeunes bac + 2, futurs chefs de chantiers. Pourtant, ces postes sont difficiles à pourvoir faute de candidats », déplore une chargée de recrutement d'une entreprise routière.

A un niveau supérieur, les postes de conducteur de travaux ne manquent pas. Les entreprises veulent renforcer leur encadrement de chantier pour gagner en organisation et en rentabilité. Les jeunes diplômés ont là leur carte à jouer car les entreprises ne trouvent pas sur le marché, malgré leurs efforts, de conducteurs de travaux expérimentés. Enfin, les recruteurs sont à la recherche de profils plus « commerciaux », notamment sur des postes de chargés ou de responsables d'affaires, ou de personnel sur des niches techniques (informatique, réseaux télécom). Si aujourd'hui les entreprises ne peinent pas à recruter de débutants, le marché pourrait se « tendre » si l'offre croît. Un indice ne trompe pas. Les entreprises reçoivent aujourd'hui moins de candidatures spontanées que naguère.

METHODOLOGIE

Pour identifier les postes les plus recherchés, nous avons interrogé une dizaine d'entreprises dans chacune des sept grandes familles du secteur en leur demandant quels étaient les postes à pourvoir.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil