La rénovation, moins consommatrice de ressources que la construction neuve
La rénovation est moins consommatrice de ressources que la construction neuve, selon l'Ademe. - © Adobe Stock

La rénovation, moins consommatrice de ressources que la construction neuve

LeMoniteur.fr |  le 27/12/2019  |  LogementTertiaireRénovationFrance Ademe

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
Tertiaire
Rénovation
France
Ademe
Artisans
Valider

Selon l’Ademe, la construction neuve nécessite de 40 à 80 fois plus de quantité de matériaux que la rénovation.

Rénover ou construire ? Pour l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), le choix est tout fait. Dans deux études prospectives qu’elle a publiées le 20 décembre dernier, l’organisation souligne que la construction neuve consommerait « 17 fois plus » de matériaux que la rénovation sur l’ensemble du parc de logements sur la période 2015-2050.

Dans le détail, la première étude se concentre sur construction de bâtiments neufs à la fois collectifs et individuels, et sur certains bâtiments tertiaires (commerces de grande distribution et bureaux). La seconde évalue, quant à elle, la quantité de matériaux nécessaire à la rénovation de l’ensemble du parc de logements français au niveau BBC d’ici 2050.

En moyenne, « la construction d’une maison individuelle consomme environ 40 fois plus que la rénovation », synthétise l’Ademe. Celle d’un immeuble de logements collectifs ou d’Ehpad est davantage marquée : « environ 80 fois plus » de matériaux sont consommés. En effet, pour 1,6 tonne de matériaux utilisés par mètre carré pour la construction d’un bâtiment, la rénovation BBC n’en consomme que 28 kg/m².


Secteur résidentiel, gros consommateur de matériaux

L’Ademe a étudié deux scénarios pour estimer la consommation de matériaux dans la construction neuve d’ici 2050, résidentiel et tertiaire confondus, tous deux basés sur un même volume de bâtiments construits à l’horizon 2050 (celui du scénario de la SNBC). Le premier opte pour la perspective « business as usual ». Résultat : dans ce cas de figure, près d’1,54 milliard de tonnes de matériaux serait consommé entre 2015 et 2050, pour le résidentiel comme pour le tertiaire.

Dans le second scénario, qui met en avant le développement des parts de marché du bois et des matériaux biosourcés, plus d’1,4 milliard de tonnes de matériaux seraient nécessaires. Dans ces deux plans, ce sont principalement les granulats, le sable et le ciment qui resteront les matériaux les plus consommés.

Le secteur résidentiel est de loin le plus consommateur de matériaux dans la construction neuve. Rien qu’en 2015, l’Ademe estime qu’« environ 51 millions de tonnes de matériaux » ont été consommées pour la construction neuve, « dont environ 43 millions de tonnes pour le secteur résidentiel et 8 millions de tonnes pour le secteur tertiaire ». Pour le logement, environ « 1,3 milliard de tonnes » de matériaux serait nécessaire jusqu’en 2050, résume l’agence. Et ce, malgré le ralentissement, prévu dans tous les scénarios, de 40 % de la construction neuve d’ici 2050.

Commentaires

La rénovation, moins consommatrice de ressources que la construction neuve

Votre e-mail ne sera pas publié

duc

29/12/2019 15h:13

l'incitation à la rénovation des résidences secondaires dont le nombre est considérable en Haute-Loire est une voie à explorer par pouvoirs publics : une déduction des impôts de 100 % des investissements réalisés serait un investissement rentable pour les générations futures et la transition énergétique

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur