En direct

La rénovation énergétique, grande oubliée de la nouvelle stratégie climat du gouvernement
- © AF

La rénovation énergétique, grande oubliée de la nouvelle stratégie climat du gouvernement

Augustin Flepp |  le 27/11/2018  |  EnergieEnergies renouvelablesJacques ChanutMinistère de la Transition écologique et solidaireFFB

La nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) porte des objectifs ambitieux en matière de développement des énergies renouvelables électriques et thermiques pour les 10 prochaines années. Associations, ONG et syndicat professionnels déplorent toutefois l’absence de mesures concrètes pour accompagner les ménages vers les travaux de rénovation énergétique.

Après l’annonce par Emmanuel Macron de la création d’un Haut conseil pour le climat,  François de Rugy, a présenté, le mardi 27 novembre 2018, « les grandes lignes » de la nouvelle Programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) établie pour les périodes 2019-2023 et 2024-2028.

Accompagné d’Elisabeth Borne, d’Emmanuelle Wargon et de Brune Poirson, le ministre de la Transition écologique a pris la parole avec une bonne demi-heure de retard. Comme un symbole des multiples reports auquel le gouvernement nous a habitués depuis plusieurs mois sur le sujet.

Lutte contre les émissions de gaz à effet de serre, développement massif des énergies renouvelables, relance de l’investissement public, fermeture de réacteurs nucléaires et de centrales à charbon... François de Rugy a fixé les priorités d’action de la politique énergétique pour les dix à vingt prochaines années, dans le but d’atteindre la neutralité carbone à l’horizon 2050. « Les mesures que nous avons adoptées dans le cadre de la loi de Transition énergétique et de l’accord de Paris ont besoin d’être clarifiées, précisées, expliquées et d’être sans cesse adaptées pour répondre aux besoins des Français », a indiqué le ministre.

Rendre obligatoire la chaleur renouvelable


Cette nouvelle feuille de route se veut « beaucoup plus précise » que la précédente qui, selon François de Rugy, était « totalement imprécise et incomplète ». Une série de mesures concernent la baisse de la consommation d’énergie, notamment dans les secteurs résidentiel et tertiaire. Le ministère de la Transition écologique annonce le lancement d’une négociation avec les professionnels du bâtiment, de l’immobilier et de l’énergie pour avancer sur des mesures incitant les Français à rénover leurs logements.
Dans le cadre de la nouvelle réglementation environnementale des bâtiments, le gouvernement veut rendre obligatoire un taux minimum de chaleur renouvelable dans tous les bâtiments neufs (logement individuel, collectif et tertiaire) dès 2020.


Pour les bâtiments tertiaires, la PPE précise que le décret d’application de la loi Elan relatif aux obligations d’économies [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La rénovation énergétique, grande oubliée de la nouvelle stratégie climat du gouvernement

Votre e-mail ne sera pas publié

Paul Vo Van

28/11/2018 08h:19

Elargissement du CITE aux propriétaires bailleurs ... en 2020 ? ... voilà encore une annonce qui va mettre ces acteurs centraux du logement dans l'expectative : pourquoi reporter à 2020 ? Quelle garantie sur cette promesse ? Pourquoi ne pas faire converger cet encouragement avec les autres engagements vers les la dynamisation des villes moyennes ?

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Mener un projet de construction ou d'aménagement en coût global

Mener un projet de construction ou d'aménagement en coût global

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur