En direct

La réglementation environnementale 2020 sonne le glas du gaz dans les maisons neuves
- © Adobe Stock

La réglementation environnementale 2020 sonne le glas du gaz dans les maisons neuves

Laurent Miguet |  le 24/11/2020  |  France Ministère de la Transition écologique et solidaireBarbara PompiliEmmanuelle WargonRE2020

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Bâtiment
France
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Barbara Pompili
Emmanuelle Wargon
RE2020
Droit de la construction
Droit de l'environnement
Valider
Pour lire l’intégralité de cet article, testez gratuitement lemoniteur.fr - édition Abonné

La révolution attendra. Pilier de la réglementation environnementale 2020 dévoilée par les ministres Barbara Pompili et Emmanuelle Wargon ce 24 novembre, l’analyse du cycle de vie des matériaux de construction ne produira son plein effet qu’à l’horizon 2030. A l'été 2021, l’entrée en vigueur du nouvel arsenal juridique dédié à la performance environnementale de la construction neuve se traduira avant tout par la réduction drastique des consommations énergétiques carbonées, avec une cible principale : le gaz.

Avec 4 kg de CO2/m2.an dès 2021, la consommation maximale autorisée dans les maisons individuelles neuves entraînera une division par 10, par rapport au parc existant. « C’est la première fois qu’une réglementation impose un seuil maximal de consommation de carbone », a commenté Barbara Pompili, ministre de la Transition écologique, en dévoilant les contours de la Réglementation environnementale 2020 (RE 2020).

Halte aux grille-pains

La maîtrise des technologies alternatives, dans le secteur de la maison individuelle, justifie l’immédiateté de la mesure la plus parlante de la nouvelle réglementation. Sa déclinaison dans l’habitat collectif prendra plus de temps, avec un premier seuil de 14 kg de CO2/m2.an en 2021, puis à 6 kg en 2024.

Déterminée à éliminer le gaz dans le chauffage domestique des logements neufs, la ministre n’entend pas pour autant favoriser des effets de vases communicants au profit de l’électricité : ni par les convecteurs électriques avec « ces grille-pains qui pèsent sur le réseau au plus fort de l’hiver », ni par les climatiseurs.

[...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La réglementation environnementale 2020 sonne le glas du gaz dans les maisons neuves

Votre e-mail ne sera pas publié

Laurent46

24/11/2020 16h:03

Plus de centrales nucléaires, plus de fioul, plus de gaz ! Ce gouvernement et devenu fou ? Il faut les éjecter le plus vite possible cela devient impensable. Ah bon, on vient de me souffler qu'il faut se réchauffer avec les TAXES c'est une énergie qui coule à volonté.

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil