En direct

La récupération de chaleur des eaux grises s'implante à Clichy
Installé dans le sous-sol de l'immeuble, l'ERS récupère les eaux grises et utilise leurs calories pour chauffer l'eau du réseau urbain. - © © BRUNO DES GAYETS/NIKOJA

La récupération de chaleur des eaux grises s'implante à Clichy

Mathieu Dejeu |  le 20/05/2016  |  SantéImmobilierLogementTechniqueEnvironnement

L'entreprise Biofluides Environnement a rendu publique en avril une installation de récupération de chaleur des eaux grises à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine). Depuis juillet 2015, ce système fournit 80 % de l'eau chaude sanitaire de 224 logements sociaux grâce aux eaux usées des habitants.

Biofluides Environnement continue de croitre. L’entreprise spécialisée dans la récupération de chaleur des eaux grises a annoncé en avril un nouveau record de capacité pour son produit Energy Recycling System (ERS). Installée à Clichy-la-Garenne (Hauts-de-Seine) dans un immeuble de la rue Léon Blum, l’unité en question couvre 80 % des besoins en eau chaude sanitaire (ECS) de 224 logements sociaux depuis juillet 2015. Elle génère cette ECS grâce aux eaux usées des salles de bains et des appareils électroménagers de la résidence.

La mise en place de ce système était l’une des étapes d’un vaste chantier de réhabilitation engagé par le bailleur France Habitation. Outre l’édifice de la rue Léon Blum, l’opération incluait deux bâtiments de la rue Antonini. Elle concernait au total 284 logements. « Nous souhaitions contribuer à la nouvelle image du quartier et améliorer la performance énergétique de ces immeubles », explique Jean-Paul Wawrzynowicz, directeur du Patrimoine de France Habitation.

Débutés en juillet 2013, les travaux ont duré deux ans. Ils comportaient notamment l’isolation par l’extérieur de la façade, et la création de balcons pour le site de la rue Léon Blum. Le cabinet HB Architecture et le bureau d’études IE Conseilles en assuraient la maitrise d’œuvre. L’entreprise Bateg les a réalisés. Le coût de revient du chantier s’élève à 15,92 millions d’euros. Les locataires verseront une contribution mensuelle de 15 euros pendant 15 ans pour ces économies d’énergie. Toutefois, ils devraient voir leur facture de chauffage diminué en moyenne de 30 euros par mois.

L’autosuffisance en été

Ces mêmes préoccupations environnementales et économiques ont motivé le choix du dispositif ERS. « Pour la production d’ECS, les appartements étaient auparavant équipés de petits chauffe-eaux peu efficaces. L’objectif était de réduire les charges par l’emploi d’une énergie de récupération », indique Jean-Paul Wawrzynowicz. Le budget cette installation se monte à 280 000 euros. Les eaux usées des douches, des robinets, des lave-linges, et autres lave-vaisselles se déversent depuis les logements dans une cuve au sous-sol. Leur température est alors d’environ 30 °C. Elles communiquent cette chaleur à un circuit d’eau de captage, puis elles sont évacuées vers le réseau d’assainissement à une température de 9 °C. Le fluide du circuit de captage amène les calories à une pompe à chaleur (PAC) de 85 kW conçue par Biofluides Environnement. La machine thermique les transfère à l’eau froide en provenance du réseau de la ville. Cette dernière atteint une température de 55 °C. Elle est ensuite stockée dans deux ballons d’une capacité unitaire de 1000 litres. Le système se nettoie automatiquement tous les deux jours. Il conserve à cette fin environ 1,5 % de l’eau chaude produite.

La PAC affiche un coefficient de performance (COP) de 4 en prenant en compte la totalité de ses consommations électriques. Une chaudière à condensation gaz fournit l’appoint. « Certains jours d’été, l’ERS a même généré la totalité de l’ECS, souligne Arnaud de la Tour du Pin, directeur du développement commercial de la société. C’est notre plus gros site à ce jour devant les 168 logements de la résidence étudiante Chevaleret dans le XIIIe arrondissement de Paris. » La firme semble avoir trouvé son public. Pour la période 2015-2018, elle compte 150 unités à son carnet de commande.

Commentaires

La récupération de chaleur des eaux grises s'implante à Clichy

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX