En direct

La réalité augmentée bientôt sur le chantier

hubert d'erceville |  le 31/10/2016  |  ArchitectureRéalisationsCorse-du-SudInternationalCommunication

Les casques, les lunettes et les tablettes digitales sont là. Les données liées au BIM et au SIG sont disponibles. Reste à les géoréférencer.

Tout le BTP s'y intéresse. Beaucoup d'entreprises la testent. Et pourtant, il n'y a pas encore d'application de réalité augmentée (RA) suffisamment mature pour tourner sur un chantier de bâtiment ou d'infra structure. Mais cela ne saurait tarder. Imaginée il y a déjà une trentaine d'années, cette technologie informatique découle de la réalité virtuelle (RV). « En RV, on s'immerge dans un projet qui n'existe pas encore, on conçoit et on communique ; alors qu'en RA, on intervient en superposant des éléments en 2D ou 3D sur le réel, par exemple pour localiser une canalisation cachée par le sol ou un mur », distingue Matthieu Lépine, président de l'Association française de réalité virtuelle (AFRV) et community manager chez Immersion, une société spécialisée dans les solutions collaboratives en RA et RV dans le monde industriel.

Du côté des équipements, lunettes, casques ou tablettes, l'offre de modèles est pléthorique. La plupart sont issus du jeu vidéo ou d'applications ludiques. Pour le BTP, les plus adaptés sont sans doute le Smart Helmet de Daqri et le Hololens de Microsoft. Ils ont l'avantage d'afficher les données en survision sans isoler l'utilisateur de l'environnement ambiant, tout en faisant office de casque de chantier et de lunettes de protection. Les informaticiens savent connecter ces équipements pour afficher les données (fichiers, images ou plans) extraites d'une base de données de type maquette numérique BIM/IFC ou SIG (système d'information géographique). Mais ils peinent encore à positionner - ou géoréférencer - au plus près les objets informatiques pour qu'ils se superposent exactement à la vue réelle du terrain. Les développeurs veulent minimaa respecter l'arrêté du 15 février 2012, qui impose une précision de 40 cm d'erreur pour les travaux publics, et descendre au centimètre près à l'intérieur d'un bâtiment.

« Le recours à un GPS, un gyroscope et un accéléromètre n'est pas assez précis. D'autres solutions de capteurs de position et de déplacement doivent être trouvées », constate Olivier Rossini, ingénieur chez Esri France. Cet éditeur de logiciels SIG a réalisé l'un des premiers démonstrateurs sur smartphone qui visualise des réseaux enterrés depuis les données d'un SIG.

Dans l'industrie, où la RA est plus avancée, les développeurs font appel à des repères (tags) imprimés ou gravés sur des objets géoréférencés. C'est le cas du système IdBleam mis au point l'an dernier par Spie Sud-Ouest, filiale de services multitechniques du groupe Spie, avec la start-up toulousaine UBleam. Une fois les équipements identifiés, la RA permet aux techniciens de visua liser les éléments nécessaires à la maintenance de l'équipement : document technique, plan, sécurité, état de la réglementation, opérations à exécuter. Mais ce système de tags , très efficace pour la maintenance, est difficilement adaptable aux chantiers de BTP, en perpétuel changement.

Voir les réseaux enterrés. D'autres solutions sont envisagées. Celle de Levels3D propose de se positionner grâce au nuage de points extrait d'un capteur infrarouge du type Structure Sensor (fabriqué par Occipital) fixé au dos de l'appareil. Son expérimentation a obtenu un prix du concours « ERDF réseaux électriques intelligents » sur la thématique « détection et cartographie des réseaux souterrains » pour des lunettes à RA permettant de visualiser les défauts de câbles enterrés.

Une autre approche, plus simple, est proposée par Emeric Baldisser, chef de projet chez SIG-Image, société spécialisée dans l'ingénierie des DT-DICT (déclarations de travaux et d'intention de commencement de travaux). Il a mis au point un dispositif mobile de RA pour la consultation in situ des plans et des informations attributaires d'ouvrages sur un chantier. Ce prototype, baptisé MR-UP, est valable pour des tâches de navigation sur le chantier, la gestion et la consultation d'attributs. En revanche, sa précision ne lui permet pas d'être utilisé pour le dessin de plans techniques. Pour y pallier, Emeric Baldisser cherche à utiliser les propriétés de la photogrammétrie et propose de coupler les nuages de points denses extraits d'un appareil photo numérique 2D avec le dispositif pour géolocaliser le champ de vision du MR-UP.

En attendant, la RA commence à se diffuser avec la mise en situation des produits ou des projets dans leur environnement. Des fabricants, comme Saint-Gobain, y travaillent. Des maîtres d'ouvrage et des architectes, comme ceux du nouveau centre hospitalier d'Ajaccio, l'utilisent déjà à travers la salle immersive Le Corbusier du CSTB. Ce dernier a développé avec Techni-com et Acute3D une application, DecisionD, qui superpose la maquette digitale d'un projet à son environnement urbain réel pour en analyser l'impact.

PHOTO - 4458_290131_k2_k1_741126.jpg
PHOTO - 4458_290131_k2_k1_741126.jpg
PHOTO - 4458_290131_k3_k1_741127.jpg
PHOTO - 4458_290131_k3_k1_741127.jpg
PHOTO - 4458_290131_k4_k1_741128.jpg
PHOTO - 4458_290131_k4_k1_741128.jpg
PHOTO - 4458_290131_k5_k1_741130.jpg
PHOTO - 4458_290131_k5_k1_741130.jpg
PHOTO - 4458_290131_k6_k1_741132.jpg
PHOTO - 4458_290131_k6_k1_741132.jpg
PHOTO - 4458_290131_k7_k1_741133.jpg
PHOTO - 4458_290131_k7_k1_741133.jpg
PHOTO - 4458_290131_k8_k1_741134.jpg
PHOTO - 4458_290131_k8_k1_741134.jpg

Commentaires

La réalité augmentée bientôt sur le chantier

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX