La RE 2020 a stimulé les autorisations de maisons individuelles
Une maison individuelle du constructeur français Hexaom. - © Thierry Bignolet - Hexaom

La RE 2020 a stimulé les autorisations de maisons individuelles

Cyril Peter |  le 29/03/2022  |  LogementFrance ConjonctureMinistère de la Transition écologique et solidaireArtisans

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Immobilier
Logement
France
Conjoncture
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Artisans
Valider

En février, l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 a stimulé les autorisations de logements, selon le gouvernement.

RT 2012, RE 2020, même effet au démarrage. En février 2013, l'application de la nouvelle réglementation thermique 2012 avait dopé le nombre de permis de construire de logements. En février 2022, c’est « l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 au 1er janvier 2022 » qui a stimulé les autorisations de logements, relève le ministère de la Transition écologique, le 29 mars.

484 000 logements autorisés en un an

De décembre 2021 à février 2022, les permis délivrés ont connu une forte hausse (+10,1%) par rapport aux trois mois précédents, où ils avaient légèrement reculé (-0,8 %). « Cette augmentation est portée par un nombre exceptionnel d'autorisations de logements individuels accordées en février 2022 à la suite de demandes de permis déposées en décembre 2021, probablement en lien avec l'entrée en vigueur de la réglementation environnementale 2020 au premier janvier 2022 », note le ministère.

Les logements individuels rebondissent fortement (+19,6% après -2,9%). Les logements collectifs ou en résidence progressent plus lentement (+2,4% après +0,9%).

De mars 2021 à février 2022, le nombre de logements autorisés (484 000) se rapproche des niveaux de 2017 proches de la barre des 500 000. A noter, la performance des logements individuels : 223 880 ont été autorisés ces douze derniers mois. Un record depuis 2013.

Les mises en chantiers reculent

Sur le front des mises en chantier, les chiffres sont moins bons.

De décembre 2021 à février 2022, les logements commencés se sont repliés (-3,3%), après avoir augmenté (+2,6%) lors des trois mois précédents. Pendant cette période, les mises en chantier de logements ont été proches (-0,3 %) de leur moyenne des douze mois précédant le premier confinement.

Les logements collectifs ou en résidence affichent le recul le plus marqué (-5% après -0,2%). Les logements individuels se replient après une période de croissance (-1,1% après +6,7%).

Au cours des douze derniers mois, le nombre de logements lancés (390 700) reste loin des niveaux de 2017 supérieurs à 430 000.

Commentaires

La RE 2020 a stimulé les autorisations de maisons individuelles

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil