En direct

La RATP sort de Transdev et s'implante à l'étranger

le 05/05/2010  |  transportCollectivités localesCher

Dans le cadre de la fusion de Transdev avec Veolia Transport, la RATP va sortir de Transdev, la filiale de transport public de la Caisse des dépôts, et récupérer en échange des actifs en France et à l'étranger d'une valeur de 340 millions d'euros.

Transdev et Veolia Transport, en négociations exclusives depuis juillet, ont signé des accords définitifs en vue de fusionner pour former un "acteur majeur du transport collectif de voyageurs", avec un chiffre d'affaires proforma 2009 de 8,1 milliards d'euros et une présence dans 28 pays, ont-ils annoncé dans deux communiqués.
Le nouveau groupe devrait être introduit en Bourse "dans les 12 mois suivant la réalisation de l'opération", ont-ils précisé.
Baptisé dans un premier temps Veolia-Transdev, il emploiera 120.000 personnes et sera détenu à égalité par Transdev et Veolia Environnement.

Dans le cadre de cet accord, la RATP, qui détient 25,6% de Transdev, va sortir de l'opérateur de transport public et reprendre en échange des actifs français et internationaux appartenant à Transdev et Veolia Transport.
La RATP va ainsi récupérer l'exploitation de plusieurs réseaux à l'étranger, notamment à Londres, Gênes et Genève, et dans cinq villes de province en France (Bourges, Moulins, Roanne, Vienne et Vierzon).
S'y ajoute la reprise de lignes interurbaines dans trois régions (Centre, Champagne et Haute-Savoie).
Avec cette opération, la Régie autonome des transports parisiens va changer d'échelle et devenir un groupe d'envergure mondiale.

Commentaires

La RATP sort de Transdev et s'implante à l'étranger

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur