En direct

La Queue-en-Brie La ville renoue avec une politique d'équipement

francis gouge |  le 29/01/1999  |  Val-de-MarneFrance entièreSeine-et-MarneVal-d'OiseCollectivités locales

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-de-Marne
France entière
Seine-et-Marne
Val-d'Oise
Collectivités locales
Rénovation
Architecture
Professionnels
Travaux publics
Valider

Depuis le début des années 1980, la ville de La Queue-en-Brie (11 200 habitants) était paralysée par une situation financière extrêmement difficile. Elle vient de sortir de la tutelle de l'Etat et son budget 1998, voté en équilibre, n'a pas été transmis à la chambre régionale des comptes. « C'était une grande première », souligne Jean-Claude Lavay, directeur des services techniques, qui ajoute : « On retrouve une marge de manoeuvre et on peut désormais envisager des investissements avec prudence et circonspection. »

La ville vient d'engager les travaux d'extension de la Maison pour tous (architecte : cabinet Palisson ; coût : 6,2 millions de francs ; livraison : mai 1999). Dans les semaines qui viennent, d'autres opérations vont être lancées (voir encadré). Elle espère aussi bénéficier des subventions de la région (35 %), dans le cadre d'un contrat régional, pour mener à bien un programme de travaux sur cinq ans : rénovation de l'église Saint-Nicolas (un peu plus de 10 millions de francs), réaménagement du vieux village (13 millions de francs) et hall de la mairie (2 millions de francs). Les travaux pourraient débuter à la fin de 2000 ou au début de 2001.

Elle réfléchit enfin à un projet plus ambitieux : la restructuration de l'ensemble constitué par la mairie, un lotissement en copropriété et le centre commercial du Morbas. La municipalité a missionné la Saerp (Société d'aménagement et d'équipement de la région parisienne) sur ce dossier.

Le centre commercial pourrait être reconstruit sur un terrain communal, proche de l'hôtel de ville, avec des logements à l'étage. « C'est une opération à dix ans, complexe à gérer », conclut-on à la mairie.

Les projets pour 1999

- La construction de nouveaux locaux pour les services techniques (route de Brie). Surface : 1 050 m2. Architecte : cabinet Brunold et Lardat (Lagny). Début des travaux : mars, pour une durée de six mois.

- La construction d'un préau à l'école primaire Jean-Jaurès, la réhabilitation de deux classes et le réaménagement d'un local préfabriqué en cantine. Architecte : cabinet Lepey. Début des travaux : mars. Coût : 1,87 million de francs.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2019

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur