En direct

« La question de nos locaux lillois sera un gros dossier »

Propos recueillis par Emmanuelle Lesquel |  le 15/12/2017  |  SantéCollectivités localesArchitectureTechniqueEnvironnement

Architecture -

+ 55 % Hausse du montant des travaux déclarés dans le cadre du crédit d'impôt en 2015 en Normandie, sur un an.

10 000 km de fibre optique déployés dans l'Oise avant 2020, ce qui en fera le premier territoire rural fibré d'Europe.

+ 13 % de public pour la saison 2017 des espaces naturels de la métropole européenne de Lille par rapport à 2016.

Entretien avec Régis Thévenet, architecte amiénois, premier président du conseil régional de l'ordre des architectes (Croa) des Hauts-de-France (1).

Que va changer la fusion des Croa du Nord-Pas-de-Calais et de Picardie ?

Pour nos partenaires, rien ou presque. Les interlocuteurs seront les mêmes et notre budget de 600 000 euros n'a pas bougé. Seul le rôle des permanents sera modifié puisque nous allons séparer les fonctions par lieux géographiques. A Lille, qui accueille le siège, les salariés s'occuperont de la gestion administrative, financière et juridique avec notamment la chambre de discipline. A Amiens, ils s'occuperont de l'agenda des 22 élus, de la communication et de l'événementiel.

Nous avons largement anticipé cette fusion et ses modalités pratiques. Par ailleurs, nous voulons désormais nous ouvrir davantage aux architectes qui n'exercent pas en libéral.

Quel avenir pour le siège lillois et Waao (2) ?

Le siège de l'ordre reste bien officiellement à Lille, mais la recherche d'un endroit plus fonctionnel pour lui et pour Waao, qui partage nos locaux, est d'actualité. Ce sera même l'un des gros dossiers des trois prochaines années. D'autant que Waao va se tourner vers l'Europe et a donc besoin de locaux plus grands et adaptés. Nous avons un bail emphytéotique pour les locaux que nous occupons entre les deux gares. Il est tout à fait imaginable de les revendre pour financer une construction neuve ou déménager. Une extension pour adapter les lieux est aussi envisageable. Nous démarrons notre réflexion avec Waao avec qui nous souhaitons continuer de travailler. Nous sommes soumis à des contraintes réglementaires fortes ; eux peuvent avoir plus de créativité. Les garder comme partenaires est souhaitable et logique.

Et pour l'antenne d'Amiens, quels sont les changements attendus ?

A Amiens, les locaux de taille similaire à ceux de Lille (environ 500 m2 ) sont confortables, bien entretenus et adaptés. Ils n'ont pas vocation à changer. Le bâtiment à l'esthétique industrielle, dont nous sommes propriétaires, a été rénové de fond en comble il y a dix ans et il est totalement payé. Il héberge la maison de l'architecture des Hauts-de-France et une association de formation qui fonctionne très bien avec une offre adaptée et des tarifs raisonnables qui attirent même des architectes parisiens !

PHOTO - 10415_656601_k2_k1_1578957.jpg
PHOTO - 10415_656601_k2_k1_1578957.jpg

Commentaires

« La question de nos locaux lillois sera un gros dossier »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX