En direct

La priorité
PHOTO - Edito 71.eps - © ACHDOU F. / URBA IMAGES SERVER

La priorité

BERTRAND FABRE DIRECTEUR DE LA RÉDACTION |  le 02/10/2008  |  Logement

«Tout ce que je sais, c’est que je ne sais pas », serine le refrain d’une vieille chanson. L’honnêteté la plus élémentaire oblige à dire que nous ne savons pas, même approximativement, comment va évoluer la crise financière mondiale, ni comment elle va embrayer sur l’économie.

Ceux qui disent qu’ils savent sont des naïfs, ou au contraire des manipulateurs avec une arrière-pensée précise.

Dans ces conditions, comment établir le projet de budget 2009 ? Ce sera un budget de crise, nous répondent les pouvoirs publics, mais qui permettra de financer nos priorités.

Que constatons-nous ? Que les crédits d’Etat affectés à la mission « Logement et Ville » seront en baisse sensible en 2009, avec la même tendance baissière annoncée pour les deux années suivantes. Même si une attention particulière est apportée à la préservation du financement du logement social. Et que le 1 % logement est appelé à la rescousse.

Est-ce à dire que le logement n’est pas, ou n’est plus, une priorité ?

Ce serait incompréhensible, tant au regard de la satisfaction des besoins de tant de nos concitoyens que pour le soutien de l’économie nationale et donc de l’emploi.

Car ce qui était une priorité avant la survenance de la crise doit l’être encore plus aujourd’hui, précisément en raison de cette crise.

Parce que ceux qui avaient déjà tant de difficultés à satisfaire ce besoin fondamental de toute personne en éprouvent encore plus avec le resserrement du crédit et la réduction des mises en chantier.

Parce que la crise financière fait déjà sentir ses conséquences sur l’emploi : nous avons tous été frappés par le terrible chiffre de montée du chômage en août. Or un logement de moins, c’est la destruction de deux emplois directs.

Parce que le bâtiment ne délocalise pas ses emplois, à la différence de notre industrie, automobile, aéronautique et autre.

Parce que la construction de logements a toujours eu l’effet contracyclique le plus fort en cas de crise économique.

Commentaires

La priorité

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX