Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB). - © C.BOULZE / Le Moniteur

"La prime unifiée ne répond pas aux objectifs de rénovation énergétique"

Marie-Noëlle Frison |  le 25/09/2019  |  Rénovation énergétique France entièreCITEFFB

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Rénovation énergétique
Logement
France entière
CITE
FFB
Valider

La Fédération française du bâtiment (FFB) s'inquiète de la transformation du Crédit d'impôt pour la transition énergétique (CITE) en prime unifiée. Pour l'organisme patronal, le nouveau dispositif gouvernemental d'aides à la rénovation énergétique annoncé comme "plus simple, plus juste et plus efficace" n'est pas à la hauteur des enjeux et pourrait entraîner un effondrement du marché. 

" La transformation du CITE en prime manque pour l’heure ses objectifs", a réagi Jacques Chanut, président de la Fédération française du bâtiment (FFB) suite à la présentation ce 25 septembre 2019 de la réforme des aides à la rénovation énergétique.

Sur le même sujet Aides à la rénovation énergétique : ce qui va changer au 1er janvier 2020

Risque d'effondrement du marché

La FFB souligne d'abord la "grande complexité" de ce dispositif, pourtant "annoncé comme plus simple". "On passe d’une mécanique facile à expliquer aux ménages (30 % de crédit d’impôt avec quelques exceptions) à 104 cas de figures sur deux ans et une entrée en vigueur progressive. Les entrepreneurs et artisans du bâtiment ne pourront donc plus utiliser l’outil pour encourager leurs clients aux travaux de performance énergétique. Il s’agit d’un risque majeur qui ne peut que conduire à un effondrement du marché !", alerte la fédération.

La FFB craint également que cette prime, "annoncée comme plus juste, au motif que l’aide se trouve supprimée pour les ménages aisés et recentrée vers les modestes" ne s’assimile à une "mesure sociale incompatible avec les objectifs énergétiques recherchés". Pour l'organisme patronal, "écarter les ménages qui consomment environ 50 % du dispositif actuel revient à les détourner de ce marché".

Doutes sur l'efficacité de la prime

Enfin, la Fédération émet des réserves sur l'efficacité de la prime. "Le dispositif est décrit comme plus efficace au regard de ces derniers objectifs. On peut en douter, en relevant l’absence totale d’aide à la rénovation globale, pourtant la plus efficace, ou aux chaudières au gaz à très haute performance énergétique (THPE) en ce qui concerne les ménages intermédiaires et aisés, ou encore à l’isolation des murs pour les ménages aisés".

Les aides à la rénovation énergétique seront présentées le 27 septembre dans le Projet de loi de finances (PLF). Celui-ci sera en débat parlementaire dans les prochains jours. La FFB se dit mobilisée pour le faire évoluer. "Il s’agit simplement de permette à notre pays de tenir ses engagements en matière de transition énergétique et d’offrir aux acteurs, pour une fois, la visibilité nécessaire ».

Commentaires

"La prime unifiée ne répond pas aux objectifs de rénovation énergétique"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Évaluer un terrain à bâtir par la comparaison ou le compte à rebours immobilier

Date de parution : 06/2019

Voir

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

L'expertise immobilière en 50 fiches pratiques

Date de parution : 09/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur