Le moniteur
La « Prime à la casse des chaudières » relancée depuis le 1er juillet
Une prime à la casse pour l'achat d'une chaudière économe en énergie - © © Viessmann

La « Prime à la casse des chaudières » relancée depuis le 1er juillet

le 02/07/2012  |  BoisEnergieEquipementEnergies renouvelablesFrance entière

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Négoce
Bois
Energie
Equipement
Energies renouvelables
France entière
Immobilier
Hygiène
Valider

La « Prime à la casse des chaudières », label accordé par l’État pour soutenir l'initiative lancée en avril 2011 par la Fédération Française des Combustibles, Carburants & Chauffage (FF3C), est reconduite depuis le 1er juillet 2012 jusqu’au 31 décembre 2013 pour les chaudières fioul. Le Syndicat des Énergies Renouvelables ayant rejoint le dispositif cette année, les appareils à bois sont également concernés par l’opération.

Aujourd’hui, 4,3 millions de ménages sont chauffés au fioul domestique qui est la 3e énergie de chauffage en France. Sur l’ensemble du parc de chauffage au fioul, on estime à 1 million le nombre de chaudières vétustes. En remplaçant ces chaudières vieillissantes par des matériels plus performants, les ménages peuvent réaliser d’importantes économies d’énergie*.
C’est la raison pour laquelle la FF3C, en partenariat avec l’État, a souhaité relancer l’opération « Prime à la casse des chaudières », opération à laquelle s’est associé le Syndicat des Énergies Renouvelables (SER).

Afin d’aider les ménages à renouveler leurs matériels de chauffage, les distributeurs de fioul et/ou de bois participant à l’opération font bénéficier leurs clients de primes, en remplacement de leur chaudière de plus de 15 ans, d’un montant de :

? 120 € au moins pour l’achat d’une chaudière fioul basse température ;

? 350 € au moins pour l’achat d’une chaudière fioul à condensation ;

? 400 € au moins pour l’achat d’une chaudière à bois.

Cette prime existe également pour le remplacement d’un poêle à bois de plus de 15 ans par un nouveau matériel plus performant ; elle s’élève alors à 120 € au moins.

Ces primes sont des minima. Chaque entreprise signataire d’une charte d’engagement avec l’État s’est inscrite volontairement dans le dispositif.

La liste des entreprises participant à l’opération est disponible sur le site du ministère en
charge de l'énergie
. Une centaine d’entreprises sont répertoriées. La liste sera réactualisée régulièrement, le nombre d’entreprises inscrites devant augmenter très significativement.

Pour tout renseignement, les consommateurs sont invités à prendre contact avec leur distributeur de fioul ou de bois. Ils peuvent également appeler le centre d’information sur le chauffage et les économies d’énergie au 0 810 34 34 34 (Numéro Azur).

* 35% d’économies d’énergie grâce à une chaudière à condensation par rapport à un modèle ancienne
génération (Source C2E / Opérations standardisées / ATEE-ADEME)

Commentaires

La « Prime à la casse des chaudières » relancée depuis le 1er juillet

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur