En direct

La pollution de l’air interieur

Marc Benard |  le 01/12/2008  |  SantéEnergieLogementArchitectureTechnique

En janvier 2008, l’Office parlementaire d’évaluation des choix scientifiques et techniques a rendu public un « rapport sur les risques et dangers pour la santé humaine de substances chimiques d’usage courant : éthers de glycol et polluants de l’air intérieur », réalisé sous la direction de la sénatrice Mme Marie-Christine Blandin. Il fait un bilan des connaissances sur ce sujet, en identifiant les certitudes et les interrogations. Il souligne que l’environnement intérieur est davantage pollué, quantitativement et qualitativement, que l’environnement extérieur. C’est cet enjeu sanitaire émergeant qui nous intéressera ici, et plus particulièrement dans ce que le rapport nomme des « boîtes à vivre » : les logements, bureaux, écoles, et autres bâtiments. L’air est un agent auquel les personnes sont exposées à 100 %, par la respiration, qui, contrairement à l’alimentation ou l’exposition au soleil, ne peut bien entendu pas être interrompue ou sélective. Dans nos sociétés développées, nous passons 70 à 90 % de notre temps à l’intérieur de locaux ou de moyens de transports. La qualité de ces atmosphères intérieures impacte sur la santé des occupants, et se traduit en terme de maladies ou de mortalité. Le Comité de la Prévention et de la Précaution rappelle ainsi que l’asthme et les allergies coûtent un milliard d’euros chacun à la France chaque année. Par ailleurs, des études menées en France, Autriche et Suisse ont montré que le nombre de décès dus à la pollution atmosphérique représente 6 % des décès totaux, soit de l’ordre d’une centaine de milliers de morts chaque année en Europe.

Les différentes études, dont la campagne récente de mesures dans les logements français menée par le CSTB et l’OQAI, révèlent que, dans tous les types de bâtiments, la pollution intérieure est nettement supérieure à la pollution extérieure. En effet s’ajoutent aux polluants contenus dans l’air extérieur ceux émis à l’intérieur des bâtiments et concentrés par le confinement et la sous-ventilation générale. Un tel constat est assez intuitif dans un parking souterrain – l’AFSSET concluant même qu’« il ne paraît pas techniquement possible de parvenir à une qualité de l’air compatible avec une présence humaine prolongée » – ou dans les piscines avec l’augmentation de la fréquence de l’asthme liée au chlore. Il l’est également dans les lieux de vie des enfants, moins bien ventilés et plus pollués que les logements, ou dans les bureaux, où on identifie depuis quelques années – et mesure en terme de baisse de productivité et d’absentéisme – des pathologies comme le syndrome des bâtiments malsains.

Le poison c’est la dose

Les polluants de l’air intérieur sont de natures très diverses et d’effets très variables et parfois multiples : irritant, allergisant, neurotoxique, reprotoxique ou encore cancérogène. Les auditions menées pour le rapport mettent d’ailleurs en évidence des différences d’appréciation entre experts.

La question de la dose de polluant est fondamentale. Si le rapporteur rappelle l’adage de Paracelse (1493-1541) « Tout est poison. Rien n’est poison. Le poison, c’est la dose. », Il souligne également qu’il faut prendre en compte le cumul dans le temps de faibles doses, les interactions entre diverses substances, ainsi que la sensibilité de la personne exposée, extrême dans le cas de l’embryon.

Parmi la multitude de substances nocives, on pourra par exemple rappeler certains agents cancérogènes. La classification du [...]

Cet article est réservé aux abonnés AMC, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La pollution de l’air interieur

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX