Qualité/Sécurité

La plus haute tour du monde à l’état de projet en Chine

Mots clés : Technique de construction

Les autorités chinoises n’ont pas validées le permis de construire de la tour Sky city qui devait culminer à 838 m et être réalisée en trois mois grâce à la préfabrication poussée à l’extrême.

Info ou intox ? Est-il réellement possible de construire une tour de 838 m de haut en trois mois grâce à la préfabrication et à la construction modulaire ?

C’était le projet séduisant de la société Broad Sustainable Building (BSB) filiale du conglomérat Broad Group : une hauteur de 838 m, qui en faisait la plus haute tour du monde, 10 m au-dessus de la Burj Khalifa de Dubaï et surtout un temps de construction hyper rapide puisqu’il ne devait pas dépasser trois mois, hors fondation, grâce à la préfabrication en usine de modules de 60 m² pré-équipés des revêtements de sol et de plafond jusqu’aux arrivées d’eau et d’électricité.

Avec une capacité d’accueil de 30 000 personnes, la tour était prévue pour posséder également un hôtel, un hôpital, un opéra, des jardins, des terrains de jeux, de tennis, une piscine, et une route de 10 km entre le rez-de-chaussée et le 170e étage sur les 220 au total. Côté équipements, le projet prévoyait une isolation thermique de 20 cm et un quadruple vitrage pour les fenêtres, des protections solaires extérieures et un système de récupération de chaleur sur la ventilation. Enfin l’air neuf devait être spécialement filtré afin d’être particulièrement sain.

Mais si la première pierre a été posée en juillet, le chantier a été arrêté cet été par les autorités pour des questions de sécurité en particulier. 

Si Broad Group affirme que le bâtiment peut résister à des séismes de magnitude 9 sur l’échelle de Richter, grâce à sa forme de pyramide symétrique et par l’utilisation de l’acier pour la structure, un architecte européen basé à Pékin et cité par notre confrère Les Echos indique que « pour des bâtiments de très grande taille, les contraintes physiques sont énormes, et par conséquent, la continuité du matériau est importante. Opter pour une structure modulaire implique d’utiliser, dans l’assemblage, des points de jonction supportant des forces extrêmes ». La tour ne pourrait donc pas être construite de façon entièrement modulaire, or comment tenir les délais dans ce cas ?

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X