En direct

La Plaine-Saint-Denis : lancement de la première phase d'aménagement

NATHALIE MOUTARDE |  le 24/01/1997  |  AménagementInternationalSeine-Saint-DenisFrance Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Aménagement
International
Seine-Saint-Denis
France
Architecture
Valider

-La signature du CDU et du CAR marque une première étape dans l'aménagement de La Plaine-Saint-Denis. -Les deux contrats représentent un investissement de 250 millions à réaliser d'ici à 1999.

C'est en présence d'Eric Raoult, ministre délégué à la Ville et élu de Seine-Saint-Denis, qu'ont été signés, le 20 janvier, le contrat de développement urbain de La Plaine-Saint-Denis (CDU) entre l'Etat et les villes de Saint-Denis et d'Aubervilliers et le contrat d'aménagement régional (CAR) entre la région et les deux communes. Ces derniers marquent la première phase de réalisation du projet d'aménagement de ce site de 800 ha, inscrit dans le schéma directeur de la région Ile-de-France comme secteur de redéveloppement de la première couronne.

La reconversion progressive de La Plaine-Saint-Denis passe par la densification du maillage de transports en commun (Orbitale, prolongement de la ligne 12, site propre nord-sud), la restructuration du réseau viaire, le renforcement des équipements de formation et de recherche, la mise en oeuvre d'un environnement de qualité (requalification du canal Saint-Denis, aménagement d'un parc urbain de 15 à 30 ha) et la création d'un habitat diversifié.

Mise en oeuvre d'un projet à long terme

Les actions et opérations d'aménagement prévues dans les deux documents concourent à la mise en oeuvre de ce projet à long terme. D'ici à 1999, la stratégie d'aménagement portera sur le centre et le sud de La Plaine-Saint-Denis, avec la requalification des deux axes majeurs existants que sont l'avenue du Président Wilson et le canal Saint-Denis.

Elle sera également axée sur la nouvelle gare du RER B et sur la porte d'Aubervilliers. Le scénario prévoit la construction de 115 800 m2 de logements, 37 700 m2 de bureaux et 170 100 m2 de locaux d'activités et d'équipements.

Les contrats s'articulent autour de deux volets principaux :

Les aides aux acquisitions foncières. Elles ont pour but de faciliter l'équilibre financier des opérations d'aménagement considérées comme structurantes pour le développement de La Plaine. Les subventions portent sur sept opérations (1) et sont versées à l'aménageur. Le montant des acquisitions s'élève à 78,418 millions de francs et représente 7 à 8 ha. Les communes prennent à leur charge environ 37,5 millions, l'Etat apporte 19 millions et la région Ile-de-France contribuera à hauteur de 22 millions, hors contrat d'aménagement régional.

Les boulevards urbains et les espaces publics structurants. Les opérations conduites par les deux communes sont localisées sur l'avenue du Président-Wilson, dans le quartier de la Plaine-Voyageurs, dans la ZAC Nozal-Chaudron, le long du canal et dans le centre de La Plaine. Le montant des travaux s'élève à 172 millions de francs (voir encadré).

Au total, le montant des investissements inscrits dans le CDU et le CAR atteint 250,5 millions de francs, l'effort se répartissant entre l'Etat (46 millions), la région (84 millions, dont 28,5 millions au titre du CAR), et les deux communes (120,5 millions).

« Ces engagements financiers ne doivent pas faire oublier ce qui a déjà été décidé dans le cadre du contrat de Plan Etat-régions, ni toutes les opérations liées à l'implantation du Stade de France. Ces investissements publics s'élèvent à plus de 2,1 milliards de francs », a souligné Jean-Pierre Duport, préfet de la Seine-Saint-Denis.

Pour sa part, Patrick Braouezec, député-maire de Saint-Denis, a évoqué « la deuxième étape du travail contractuel » : la définition et la création d'une structure de maîtrise d'ouvrage urbaine chargée de piloter le projet d'aménagement, mais aussi le GPU d'Aubervilliers, de La Courneuve et de Saint-Denis (2). « Une structure permettant un véritable partage du pouvoir et des responsabilités, mais aussi des risques », a-t-il conclu.

(1) Plaine-Voyageurs dans le quartier Christino-Garcia, Landy-Lamy à Aubervilliers, porte d'Aubervilliers, opération de la Montjoie, ZAC Paul-Lafargue, ZAC du Marcreux et la plaine de La Plaine.

(2) Les périmètres des contrats et du GPU se chevauchent en partie : le CDU et le CAR portent sur la partie du territoire de La Plaine-Saint-Denis située à l'est du réseau ferré. Le GPU englobe la cité des 4 000, le Franc-Moisin, le Bel-Air, les quartiers du centre-ville d'Aubervilliers, les terrains du Cornillon et le quartier Christino Garcia-Landy.

PHOTO: Un investissement de 250 millions pour la première phase de l'aménagement de ce site de 800 hectares.

172 millions de francs pour les boulevards urbains et les espaces publics structurants

Dans le cadre du CAR, l'action de la région comprend trois opérations individualisées : passerelle du Marcreux (4,5 millions) ; élargissement de la rue des Blés (1,2 million) et étude du parc urbain (1 million). Dix autres actions font l'objet d'un agrément. Les plus importantes concernent :

l'aménagement du petit parc du Marcreux : 6,85 millions

l'aménagement de la place au sud de la gare du RER B : 19,8 millions

l'aménagement d'une place publique à la porte d'Aubervilliers : 6,5 millions

Ces actions d'aménagement représentent 63 millions, dont 28,5 millions de subventions régionales.

Par ailleurs, la région apportera son aide à des opérations qui ne sont pas inscrites dans le contrat d'aménagement régional et qui feront l'objet d'accords séparés. Elles concernent la réalisation urgente de trois boulevards directement liés à la mise en oeuvre des gares RER (voie nord-sud de la gare RER B à la rue du Landy, voie nord-sud de desserte de la gare RER D et voie est-ouest dans la ZAC de la Montjoie) et de deux voies de désenclavement du centre de La Plaine, également financées par l'Etat.

Dans le cadre du CDU, les aides de l'Etat portent sur :

la première tranche de l'aménagement de la couverture de l'A1 et de l'avenue du Président-Wilson : 80 millions (montant total des travaux) ; l'aménagement de la place de la gare Plaine-Voyageurs : 19,8 millions (aide la région dans le cadre du CAR) ;

une voie est-ouest de l'avenue Wilson à la rue des Fillettes : 20 millions (aide de la région) ;

l'aménagement d'une voie nord-sud dans la plaine de La Plaine : 18,5 millions (aide de la région).

Le montant total des investissements s'élève à 172 millions de francs dont 27 millions financés par l'Etat, 62 millions apportés par la région et 83 millions pris en charge par les communes.

172 millions de francs pour les boulevards urbains et les espaces publics structurants

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil