Aménagement

La plage de Paris cède la place aux voitures

La rive droite de la Seine, transformée pour un mois en plage estivale au coeur de Paris, a retrouvé son macadam et ses milliers de voitures au grand regret des touristes et des Parisiens qui ont plébiscitée cette initiative.
Les parasols, palmiers et autres transats seront remisés à partir de jusqu’à l’année prochaine, au terme d’une opération, baptisée Paris-plage, dont le succès ne s’est pas démenti malgré un temps parfois maussade.
Paris-plage a fait le plein de visiteurs au cours du long week-end ensoleillé du 15 août, et ce sont au total plus de deux millions de personnes qui ont envahi les berges de la Seine depuis le 21 juillet dernier, a indiqué vendredi la mairie de Paris, à l’origine de cette opération.
Les autorités de la capitale envisagent – mais pas avant cinq ou dix ans – de rendre définitivement les berges de la Seine aux promeneurs.
En attendant, il faudra démonter et remiser 130 parasols, 120 oriflammes, 22 cabines de plage, 4 buvettes et 300 transats, sans parler des 150 tonnes de sable auxquelles s’ajoutent les 500 tonnes déposées sur la place de l’Hôtel de Ville de Paris pour le terrain de beach volley, et 20 tonnes de galets.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X