En direct

LA PILE A COMBUSTIBLE tisse son réseau

le 26/11/1999  |  Energies renouvelablesEnergieFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Energies renouvelables
Energie
France
Valider

Sommaire du dossier

  1. Développer les sources d'énergie moins polluantes
  2. LE SOLAIRE THERMIQUE Les promesses d'Hélios 2006
  3. L'EOLIEN Avis de vent favorable
  4. Jeumont Industrie va produire une éolienne à forte puissance
  5. Germa : premier bureau d'études spécialisé dans l'éolien
  6. Vergnet : du petit éolien pour l'export
  7. LA GEOTHERMIE Les pompes à chaleur ont de l'avenir
  8. LE PHOTOVOLTAIQUE Hors réseau : oui ; sur réseau : non
  9. Photowatt dans la course à la baisse des coûts
  10. Programme Hip Hip : intégrer les cellules photovoltaïques dans la construction
  11. ENTRETIEN ARNAUD MINE, P-DG d'Apex, ensemblier de modules photovoltaïques
  12. LA BIOMASSE Bois-énergie et biogaz sont en vedette
  13. LA COGENERATION au biogaz
  14. Elyo et Rep Energie investissent dans le Biogaz
  15. LA PILE A COMBUSTIBLE tisse son réseau
  16. Shell : un pétrolier investit dans le solaire
  17. Energies renouvelables : les initiatives se multiplient
  18. Le montage des éoliennes de goulien (Finistère)
  19. Exploitation des gaz de décharge à Roche-la-Molière (Loire)
  20. Solaire photovoltaïque à Sandillon (Loiret) Des « ardoises » énergétiques
  21. La revolution industrielle
  22. EOLIEN un dynamisme exceptionnel
  23. Petite hydraulique mini-gisement, maxi-nécessité de conviction
  24. Bois energie la filière se renforce
  25. Biogaz un intérêt récent
  26. Produire son energie en toute autonomie
  27. AVIS D'EXPERT Johann Zirngibl Chef de la division environnement et systèmes énergétiques du CSTB.
  28. AVIS D'EXPERT Jean-Louis Bal Directeur adjoint du bâtiment et des énergies renouvelables à l'Ademe
  29. Eolien autonome Energie et stockage « au fil du vent »
  30. Géothermie La terre, source de chaleur
  31. Solaire photovoltaïque Un mur-rideau de capteurs sous les arches d'une église
  32. Conférence L'indépendance des îles passe par le « mixage » énergétique
  33. CORSE Installer 100 MW d'éolien à l'horizon 2010
  34. Réunion et Guadeloupe Tirer profit des ressources locales

Industriels et laboratoires sont rassemblés pour développer cette nouvelle source d'énergie

La France, à l'initiative de Claude Allègre, ministre de la Recherche, a mis en place depuis juin 1999 un réseau de recherche et d'innovation technologique « pile à combustible ». Composé d'une vingtaine de membres regroupant tous les acteurs français du monde de la recherche et de l'industrie, « l'objectif est de créer une symbiose plus forte pour que naissent des idées de produits », explique Roger Ballay d'EDF et président du réseau.

Le comité interministériel de juin 1999 a également clairement indiqué que le CEA, membre du réseau, devait augmenter ses efforts dans le domaine des énergies renouvelables. Mobilisant 40 personnes et 4 millions de francs d'investissements, le CEA a donc accéléré ses recherches pour rendre la pile à combustible commercialement viable. La démarche du CEA s'inscrit dans les trois principaux domaines d'application : le transport pour les véhicules électriques ; le stationnaire, c'est-à-dire une production d'énergie décentralisée et le portable pour des petites batteries. « L'état d'avancement n'est pas le même selon les domaines d'application, non pas pour une question de faisabilité technique, mais de coût », explique Thierry Alleau, conseiller scientifique au CEA, qui poursuit : « Dans le domaine du transport, pour intéresser les constructeurs il faut gagner un facteur 10 sur le coût actuel d'un moteur. Et aujourd'hui, personne ne peut assurer qu'on parviendra à ces objectifs. Par contre, la technologie permet déjà d'atteindre les objectifs en stationnaire. Après, c'est une question de volonté politique et stratégique. Quant au portable, c'est le domaine d'application le moins avancé. Même si le CEA n'a pas encore de partenaires industriels dans ce domaine, à la différence des deux premiers, nous avons déjà commencé à travailler, car dans quelques années, des industriels nous demanderont de les aider à développer des technologies pour ce type d'application ».

Pile à combustible : l'électrolyse inverse de l'eau

La pile à combustible est un générateur d'électricité qui fonctionne sur le principe de l'électrolyse inverse de l'eau : de l'hydrogène plus de l'oxygène donne de l'eau et de l'électricité. L'oxygène est capté dans l'air ambiant et l'hydrogène est, soit stocké dans un réservoir, soit provient de la reformation d'un hydrocarbure d'éthanol ou de méthanol.

Le niveau de pollution produit par la pile à combustible dépend de la source de combustible et de sa transformation. Si elle est alimentée à l'hydrogène, sa pollution est nulle, car elle ne rejette que de l'eau, de la chaleur et l'électricité. Si la source d'énergie nécessaire pour fabriquer l'hydrogène est fossile, il libère du CO2 susceptible alors de contribuer l'effet de serre.

Le seul schéma parfaitement propre repose sur la biomasse, car la quantité de CO2 rejeté en fin de process est égale à celle consommée pour fabriquer la biomasse. Seul point noir : la biomasse n'est pas encore économiquement au point.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur