En direct

La performance énergétique d'un bâtiment tertiaire passe par le contrôle automatique de sa consommation
Building energy saver, application de pilotage énergétique centralisé d'un bâtiment tertiaire - © © Avob

La performance énergétique d'un bâtiment tertiaire passe par le contrôle automatique de sa consommation

Adrien Pouthier |  le 16/04/2013  |  TravailEnvironnementPerformance énergétiqueRéglementation thermiqueSanté

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

BIM
Travail
Environnement
Performance énergétique
Réglementation thermique
Santé
Energie
Immobilier
Technique
Valider

Aujourd'hui, 98 % des bâtiments tertiaires ne sont pas équipés de systèmes automatisés pour la gestion énergétique de leurs locaux. La start-up française Avob a mis au point un système centralisé simple et peu cher que s'arrachent déjà les plus grands fournisseurs de services.

Avec la signature des premiers contrats de performance énergétique, la question de la gestion énergétique du bâtiment devient centrale : la "responsabilisation" des utilisateurs pour assurer une consommation raisonnable de lumière et de chaleur n'est en effet plus suffisante pour respecter les objectifs. Il faut donc automatiser au maximum.

Dès lors, pour les bâtiments tertiaires des solutions dites de GTB (gestion technique du bâtiment) ou de GTC (gestion technique centralisée) se développent. Problème crucial : leur taux de retour sur investissement est encore trop important surtout pour les petits bâtiments. On peut par exemple estimer la facture énergétique d'un bâtiment de 250 m2 qui consomme 300 kwh/m2/an à environ 5000 euros par an. Pour une solution de GTB entre 25 et 50 € par m2 et une diminution de 50 % de la facture énergétique, le retour sur investissement est de 5 à 10 ans. Conséquence : l'écrasante majorité des petits et moyens bâtiments tertiaires ne sont pas équipés de systèmes automatisés pour la gestion énergétique de leurs locaux.

500.000 box d'ici 2017

Un marché énorme que tente de conquérir Avob, start-up française créée en 2009 (1), qui propose désormais (2) Building energy saver, une application de gestion et de contrôle centralisée et à distance des postes énergétiques du bâtiment. "En 14 jours, de l'analyse du site au déploiement de notre solution, nous sommes capables d'équiper des bâtiments de 50 à 50.000 m2", explique Pierre Duchesne un des fondateurs d'Avob. Pour un même bâtiment de 250 m2, Avob propose une solution à partir de 60 € par mois. "Et le retour sur investissement est inférieur à 36 mois."

Concrètement, des fournisseurs de services tels Cofely, Axima, Veolia ou Vinci Facilities installent pour le client final (collectivités, entreprises) les solutions techniques d'Avob : en plus des capteurs et des sondes diverses, des boîtiers assez semblables aux "box" adsl recueillent toutes les informations de consommation énergétique du bâtiment (voir schéma) et les envoient à un serveur. Une interface sur internet permet ensuite de piloter les installations. Cela est possible pour un bâtiment ou pour un parc entier de bâtiments.

Des sytèmes d'alertes mail informent ensuite en temps réel des disfonctionnements : par exemple, si l'éclairage nocturne n'a pas été éteint pour être en règle avec la future réglementation il est alors possible de le faire à distance.

Avob prévoit d'ici 2017 le déploiement de 500.000 "box".

(1) Ses fondateurs sont Pierre Duchesne, Jean Charles Matamoros, Damien Valentini et Sébastien Lavayssière

(2) http://www.lemoniteur.fr/137-energie/article/a-suivre/17964832-l-utilisateur-acteur-principal-de-la-performance-energetique-du-batiment

Commentaires

La performance énergétique d'un bâtiment tertiaire passe par le contrôle automatique de sa consommation

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur