En direct

« La pénurie des matériaux pourrait bloquer les chantiers », Olivier Salleron, FFB
Olivier Salleron, président de la FFB. - © David Morganti / FFB
Verbatim

« La pénurie des matériaux pourrait bloquer les chantiers », Olivier Salleron, FFB

B.K. |  le 23/03/2021  |  Olivier SalleronFFBMatériauxIndustrieFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Olivier Salleron
FFB
Matériaux
Bâtiment
Industrie
France
Artisans
Négoce
Stores et fermetures
Matières premières
Valider

La FFB réclame le retour d’une ordonnance permettant de geler les pénalités de retard et que le gouvernement communique sur l’importance d’indexer les marchés.

« D’ici quelques semaines, il risque d'y avoir des blocages de chantier ! », a alerté Olivier Salleron, président de la FFB, lors d’une conférence de presse organisée mardi 23 mars.

En cause, la hausse des prix des matériaux enregistrée depuis le début de l’année, mais surtout, une pénurie de certains éléments qui se profile. « Le choc de la pandémie se manifeste clairement dans les coûts depuis la fin 2020. Une fois les stocks épuisés, la désorganisation des filières productives et des transports internationaux conduisent à de fortes hausses des prix des matériaux », indique-t-il.

La pénurie a d'abord été observée sur l'acier et le cuivre, puis sur le bois de construction et les autres métaux non ferreux. « Le mouvement gagne plus récemment les plastiques, le polyuréthane et le polystyrène » et « les matériaux plus techniques avec les composants informatiques, les puces, et tout ce qui est composants en silicium arrive quasiment en rupture », selon Olivier Salleron. Résultats, les prix grimpent de 20, 30 voire 40%, toujours selon le président de la FFB.

Problème :  « force est de constater que la plupart des marchés restent signés à prix fermes, non actualisables ni révisables, et prévoient des pénalités de retard », regrette la FFB qui craint de voir des chantiers se révéler « systématiquement en perte ».

La FFB réclame donc « la réactivation des ordonnances qui, au printemps 2020, avaient transitoirement « gelé » les pénalités de retard » et une communication du gouvernement « sur l’importance d’indexer les marchés ».

En début d’année, de nombreuses entreprises souhaitaient rembourser leur PGE, estime Olivier Salleron. « Elles peuvent bénéficier du report de remboursement d’un an octroyée par le gouvernement, car avec la hausse du prix des matériaux, les trésoreries risquent de souffrir. »

Commentaires

« La pénurie des matériaux pourrait bloquer les chantiers », Olivier Salleron, FFB

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil