En direct

La pelle à deux bras qui intéresse les démolisseurs
La nouvelle pelle à deux bras d'Hitachi - © © Hitachi

La pelle à deux bras qui intéresse les démolisseurs

Gilles Rambaud |  le 23/04/2013  |  RéglementationTechniqueRéglementation techniqueInternationalMatériel de chantier

Conçue initialement pour intervenir après les tremblements de terre, cette machine pourrait prouver son utilité dans le tri sélectif.

Est-ce un prototype confidentiel dont quelques rares exemplaires verront le jour ou bien est-ce une nouveauté promise à un bel avenir ? Il est trop tôt pour le savoir mais une chose est sûre : Hitachi vient d'inventer un nouveau type de machine. Il s'agit d'une pelle à deux bras qui s'apparente d'avantage au robot de manipulation qu'à l'engin de terrassement. « Sa conception est une réponse à une demande des pompiers de Tokyo, explique Akinori Ishii, ingénieur au centre de recherche et de développement d'Hitachi au Japon. Ils voulaient un engin d'intervention d'urgence en cas de tremblement de terre ».

Il fallait imaginer une machine capable de soulever et d'enlever les décombres avec vitesse et précision. L'idée d'Hitachi est une pelle à deux bras munis d'un déport en pied de flèche qui leur permet de s'écarter l'un de l'autre. Le premier est équipé d'une pince de préhension, l'autre d'une cisaille à béton. Un bras soulève la plaque de béton, l'autre découpe les fers qui la retiennent, puis le bloc est délicatement posé sur le côté sans retomber au sol. « Le plus compliqué a été d'imaginer le poste de conduite, poursuit Akinori Ishii. Nous avons remplacé les joysticks par des accoudoirs complets qui se bougent avec tout le bras ». Pour commander l'engin il faut donc jouer des coudes et des épaules en déplaçant deux poignées montées sur des colonnes articulées. La rotation de la tourelle se pilote à la pédale. Le porteur est plutôt léger pour pouvoir être transporté rapidement sur les lieux du sinistre et monter sur les gravats sans les écraser.

C'est ainsi qu'Astaco a vu le jour, nom de ce nouvel engin d'intervention d'urgence, fabriqués en trois exemplaires pesant 13 t et 8,7 t. Jusqu'au jour où un démolisseur japonais le découvrit et comprit l'utilité qu'il pouvait en tirer. « Il permet de trier les déchets sur le chantier avec grande précision. Mais pour ce travail le porteur doit être plus lourd » explique Akinori Ishii. Il en a donc dessiné un quatrième, pesant cette fois-ci 40 t. Un seul Astaco fait un travail auparavant confié à deux pelles gagnant ainsi en place et en rentabilité. Et maintenant ? Si ces machines prouvent leur efficacité dans le tri sélectif, tous les démolisseurs vont s'y intéresser jusqu'à qu'elles deviennent, pourquoi pas, irremplaçables.

Commentaires

La pelle à deux bras qui intéresse les démolisseurs

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX