En direct

La passerelle de la gare, premier volet d'un vaste projet

Christine Berkovicius |  le 13/07/2018  |  Collectivités localesEure-et-LoirOuvrage d'art

Chartres -

La municipalité de Chartres a dévoilé la silhouette de la future passerelle de la gare. Le projet, d'un montant de 10,2 M€ HT, a été confié en conception-réalisation à un groupement réunissant Bouygues TP Régions France, Secoa, CB Economie et l'agence Lavigne & Cheron Architectes. Situé dans l'axe de la cathédrale de Chartres, cet ouvrage d'art de 80 m de longueur sur 7 m de largeur se veut « élégant mais pas ostentatoire », selon Thomas Lavigne, pour ne pas perturber la perspective sur le monument qui domine la ville. Côté gare, la passerelle débouchera à proximité du parvis par un large escalier. De l'autre côté, elle s'ancrera sur le toit du futur parking, qui sera traité comme une place urbaine.

Impression de flotter. Légèrement courbe, la passerelle donnera accès aux quais par trois escaliers latéraux doublés par des ascenseurs. L'accès sera protégé par une avancée en verre, baptisée estacade, où s'effectueront les contrôles, sécurisés par des portillons. Une exigence qui ne figurait pas dans le projet initial. « Cela a beaucoup compliqué les choses, ce qui explique sans doute que nous n'ayons eu finalement que deux projets en lice », explique Daniel Guéret, adjoint au maire et vice- président de la communauté d'agglomération. Les architectes ont transformé cette contrainte en atout en dissimulant les piles de la passerelle sous l'estacade. Résultat, elle donne l'impression de flotter « comme un trait dans le paysage », explique l'architecte. Un sentiment renforcé par la finesse du tablier métallique - 55 cm d'épaisseur - et la transparence des garde-corps en verre sérigraphié, en écho avec les vitraux de la cathédrale.

Le chantier débutera en janvier 2019. La passerelle sera préfabriquée sur place, puis posée en trois week-ends selon un calendrier imposé de longue date par la SNCF. Elle devait être achevée en octobre suivant, mais son ouverture au public interviendra plus tard, lorsque les autres projets du secteur auront avancé. Dès l'automne, la municipalité, qui chiffre l'ensemble du projet gare à 150 M€ environ, va engager la transformation de la place Pierre-Sémard, devant la gare, pour une livraison un an plus tard. En 2019, elle va aussi lancer les travaux du parking semi- enterré et devrait démarrer la construction d'un complexe culturel et sportif de plus de 4 000 places, si bien qu'à l'horizon 2022, le quartier devrait avoir radicalement changé de physionomie.

PHOTO - 13988_850198_k2_k1_1997948.jpg
PHOTO - 13988_850198_k2_k1_1997948.jpg

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur