En direct

La nouvelle agence de cohésion des territoires intégrerait l’Anru, l’Anah et l’Epareca
France territoires, la nouvelle agence nationale de cohésion des territoires, sera notamment en charge du programme Action cœur de ville pour la revitalisation de 222 centres de villes moyennes, dont Angoulême, ici en photo. - © WikiCommons

La nouvelle agence de cohésion des territoires intégrerait l’Anru, l’Anah et l’Epareca

Anaëlle Penche, AEF Habitat et Urbanisme |  le 17/08/2018  |  LogementDroit de la constructionAnahAnruImmobilier résidentiel

Dans son rapport de préfiguration remis à Édouard Philippe, le commissaire général à l’égalité des territoires, Serge Morvan, préconise de faire de la nouvelle agence de cohésion des territoires, baptisée France territoires, "l’interlocutrice unique de tous les préfets et de tous les ministères pour les sujets qui touchent à la cohésion des territoires". Elle intégrerait les moyens humains et financiers du CGET, de l’Anru, de l’Anah et de l’Epareca (Etablissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux) pour une création au 1er janvier 2019.

"Une transformation profonde des modalités d’intervention de l’État en matière de cohésion des territoires". Voici ce que propose le préfet Serge Morvan, commissaire général à l’égalité des territoires (CGET), dans son rapport de préfiguration de la future agence nationale de cohésion des territoires, rendu au Premier ministre Édouard Philippe le 18 juin 2018 et publié sur le site de la Fédération nationale CGT équipement et environnement le 2 août. Comme l’avait annoncé le président de la République en clôture du 100e Congrès des maires le 23 novembre 2017, cette nouvelle entité baptisée France territoires doit apporter "simplification", "déconcentration", "accélération", "différenciation", "réorganisation en mode projet" dans ce domaine, explique le CGET dans la lettre adressée à Édouard Philippe qui accompagne ce rapport.

L’agence qui doit être effective au 1er janvier 2019 sera "l’interlocutrice unique de tous les préfets et de tous les ministères pour les sujets qui touchent à la cohésion des territoires" et interviendra sur tous les territoires, prévient Serge Morvan. Jouant à la fois le rôle d’administration centrale et d’opérateur national, elle intégrerait le CGET et plusieurs opérateurs, parmi lesquels l’Anru (Agence nationale pour la rénovation urbaine), l’Anah (Agence nationale d’amélioration de l’habitat) et l’Epareca (Etablissement public national d’aménagement et de restructuration des espaces commerciaux et artisanaux), "selon des modalités spécifiques à chaque structure et selon le scénario retenu".

Le Cerema et l’Ademe liés par une relation « client-fournisseur »

Ainsi l’Anru, dont le directeur général serait également directeur général adjoint de France territoires, conserverait "sa gouvernance et ses règles de fonctionnement propres", assure Serge Morvan, mais "celles-ci doivent être impérativement revues à l’aune des principes cardinaux" de la nouvelle agence. L’Anah pourrait connaître des modalités d’intégration proche de celles de l’Anru. L’Epareca serait, lui, totalement intégré à France territoires qui piloterait ou copiloterait donc les différents programmes nationaux dont Action cœur de ville et le NPNRU ainsi qu’un "nouveau dispositif d’émergence de la capacité d’innovation dans les territoires".

D’autres structures comme le Cerema (Centre d’études et d’expertise pour les risques, l’environnement, la mobilité et l’aménagement) ou l’Ademe (Agence de [...]

Cet article est réservé aux abonnés, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

La nouvelle agence de cohésion des territoires intégrerait l’Anru, l’Anah et l’Epareca

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur