En direct

La mutualisation du réseau électrique à l’essai

le 26/02/2016  |  Eure-et-Loir

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Eure-et-Loir
Valider
Chartres -

Si les candélabres semblent avoir trouvé leur nouvelle forme, leur réseau d’alimentation électrique n’a pas encore entamé sa mue. Il peut devenir une infrastructure de communication grâce aux courants porteurs en ligne (CPL). L’entreprise Citeos, la Ville et la métropole de Chartres ont décidé de tester ce mode de transmission. Le démonstrateur est déployé en trois phases, entre 2015 et 2016. La première étape a consisté à installer 17 points lumineux à LED, huit détecteurs de radiofréquences sur des places de parking, et des capteurs sur les poubelles de deux rues et d’une place. Chaque luminaire possède dans son mât un module Sysnode, conçu par la jeune entreprise Sysplug. Cet appareil réceptionne les commandes envoyées en CPL et modifie l’intensité lumineuse en conséquence. Il capte aussi les signaux radio émis par les places de parking occupées et les poubelles pleines. La machine convertit ces données en impulsions électriques. Elles sont ensuite transmises par le réseau jusqu’à l’armoire la plus proche. Un concentrateur les envoie alors au système informatique de la ville par le réseau GSM.

PHOTO - 889349.BR.jpg
PHOTO - 889349.BR.jpg - © FRANçOIS DELAUNEY / CITEOS

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur