Matériaux et équipements

La Mostra Convegno sous le signe de la F-Gas

Mots clés : Réglementation européenne

La réglementation européenne F-Gas pousse les fabricants de machines thermiques à concevoir de nouveaux systèmes. Ils exposent ces produits jusqu’au 16 mars à la Mostra Convegno, le salon des équipements climatiques de Milan.

La Mostra Convegno 2018 restera l’édition de la F-Gas. Le salon milanais de l’industrie climatique, qui se tient jusqu’au 16 mars, révèle les premières conséquences de cette réglementation européenne pour les constructeurs de machines thermiques. En effet, celle-ci limite la production des principaux fluides frigorigènes employés par le secteur. L’envolée des prix pousse donc les fabricants à trouver des alternatives. Les halls de la foire italienne regorgent ainsi de nouvelles pompes à chaleur domestiques (PAC) au R-32, un gaz moins affecté par la hausse des coûts.

Outre les annonces de Panasonic, Toshiba a notamment adapté l’ensemble de sa gamme résidentielle air/air aux caractéristiques de ce composé chimique. La société en a profité pour livrer une neuvième version du Super Daiseikai, son modèle monosplit haut de gamme. Cette nouvelle mouture consomme environ 15 % moins d’électricité que la précédente. La firme compte également étendre l’usage de cette molécule aux petits commerces. Elle expose des déclinaisons des unités extérieures Digital Inverter et Super Digital Inverter converties à cette fin.

 

 

En revanche, le recours au R-32 dans des ensembles tertiaires plus grands reste aujourd’hui impossible. En France et dans la majorité des pays européens, la législation sur la sécurité incendie interdit ce procédé. Daikin présente néanmoins sur son stand un prototype de système à volume variable de réfrigérant (VRV) qui intègre ce fluide. Cependant, aucune date de sortie n’est évoquée.

 

L’eau glacée attire

 

 

En attendant un éventuel changement réglementaire, les piliers de la détente directe goûtent à l’eau glacée. LG consacre un coin de son espace à un groupe froid de ce type. Commercialisé en Allemagne l’année dernière, cet équipement arrive maintenant en Italie. Son concurrent Mitsubishi Electric va plus loin avec la gamme FX HFO. Ces machines, vendues sous la marque Climaveneta, fonctionnent avec du R1234ze, une hydrofluoroléfine peu concernée par la F-Gas. Leur puissance s’échelonne de 235 à 1463 kW.

 

 

Les maîtres d’œuvre à la recherche de plus forte capacité pourront se tourner vers les nouveaux refroidisseurs York YZ, commercialisés par le groupe Johnson Controls. Ces appareils, d’une puissance comprise entre 600 kW et 3,5 MW, combinent un nouveau composé, le R-1233zd(E), avec des compresseurs à sustentation magnétique. Le constructeur avance une réduction maximale de 35 % des consommations d’énergie par rapport à des compresseurs à vitesse fixe et graissés à l’huile.

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X