En direct

« La mobilité électrique n'a toujours pas de programme », Arnaud Banner, directeur technique et innovation d'Omexom
Arnaud Banner, directeur technique et innovation d'Omexom, une marque de Vinci Energies. - © © Vinci Energies

« La mobilité électrique n'a toujours pas de programme », Arnaud Banner, directeur technique et innovation d'Omexom

Propos recueillis par Mathieu Dejeu |  le 20/04/2018  |  BâtimentAménagements extérieursMobilier urbain

Si les bornes de recharge pour les véhicules fleurissent dans toutes les villes, le déploiement de ces équipements semble encore manquer de cohérence. Arnaud Banner, directeur technique et innovation d'Omexom, la marque de Vinci Energies spécialisée dans l'ingénierie et la maintenance des infrastructures électriques, revient sur les lacunes de l'actuelle politique de soutien à l'électromobilité.

Selon vous, quel est le principal frein au développement du véhicule électrique ?

Arnaud Banner : Quand on parle d’électromobilité, les discours tournent souvent autour de l’autonomie des véhicules, des bornes de recharge, ou de l’extension du réseau. La question des utilisateurs est souvent oubliée. Toutefois, ces derniers adopteront cette nouvelle technologie si leur capacité de déplacement n’en souffre pas. Cette recherche d’une facilité d’usage comparable au véhicule thermique, et ce à un moindre coût pour notre société, devrait donc guider nos réflexions. Les conducteurs accepteront-ils une charge lente de leur voiture, alors qu’ils ont l’habitude du plein ? Comment peut-on gérer les flux de vacanciers durant l’été sur les autoroutes ?

Pourquoi ce sujet est-il encore peu abordé ?

A.B. : La prise en compte des usages soulève des interrogations complexes, auxquelles les acteurs de la filière peuvent répondre sans se concerter. Or, pour le moment, chacun prend des initiatives de son côté. La puissance publique devrait définir clairement des choix d’usage. Cependant, à la sortie des Assises nationales de la mobilité, il n’y a toujours pas de plan sur le sujet. Des annonces à propos de l’interdiction des véhicules à essence dans les centres-villes en 2030 mettent pourtant en évidence la nécessité d'un programme de déploiement coordonné.

La technologie est-elle prête pour ce défi ?

A.B. : La plupart des verrous technologiques sont levés. Les enjeux portent maintenant sur la pertinence économique des procédés existants. L’alimentation de plusieurs bornes par un seul point de livraison implique des infrastructures capables de délivrer de fortes puissances. Cet investissement est-il approprié ? La recharge par induction, c’est-à-dire sans fil, ouvre de nouvelles perspectives : l’institut Vedecom a, par exemple, réussi à alimenter un véhicule roulant à 100 km/h par la route. On pourrait alors imaginer d’inclure des dispositifs de recharge dans l’espace urbain, ce qui répartirait l’appel de puissance.

Par ailleurs, on peut aussi se demander si la multiplication des batteries n’entrainera pas une hausse du prix du lithium. Il faut donc également considérer les interactions entre le véhicule individuel et les transports publics. Nous sommes notamment partenaires du projet « Rouen Normandie mobilité intelligente pour tous - pour un système intégré de mobilité multimodal et décarbonné ». Cette opération vise à étudier de nouveaux outils d’organisation des flux à l’échelle de la métropole Rouen Normandie afin de réduire le recours à la voiture. Elle a été retenue dans le cadre de l’appel à manifestations d’intérêt national « Territoires d’innovation de grande ambition » et candidatera à un appel à projets national sur le même thème en milieu d’année.

Commentaires

« La mobilité électrique n'a toujours pas de programme », Arnaud Banner, directeur technique et innovation d'Omexom

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX